Gynéco – 2. L’examen gynécologique

Pictogramme indiquant que la BD n'est accessible qu'aux personnes ayant plus de 13 ans Ce sujet n'est pas recommandé pour les enfants

SantéBD conseille d'utiliser cette BD à partir de 13 ans.

SantéBD conseille d'utiliser cette BD avec un parent, un éducateur ou un professionel de santé.

Vous devez renseigner votre âge :

Vous avez
1. Je personnalise la BD :
Médecin :
  • Choix médecin homme
    Homme
  • Choix médecin femme
    Femme
Patient :
  • Choix patient femme
    Femme
Particularités :
  • Choix particularité fauteuil roulant
    Moteur
2. Je découvre le contenu de la BD :
Pour en savoir plus...
L’examen gynéco, c’est quoi ? Vous avez rendez-vous chez le gynéco ? Vous accompagnez votre fille pour son premier examne gynécologique ? Vous voulez préparer la consultation avec une personne qui a des difficultés de compréhension ou d’expression ? Vous voulez des informations sur...
Je lis la suite →

Cette bande dessinée est déclinée dans d'autres formats

Ces bandes dessinées pourraient vous intéresser...


La puberté – Je suis un garçon.

La puberté – Je suis une fille

L’auto-palpation – Je me fais un examen des seins

Contraception – 1. La contraception, c’est quoi ?

Gynéco – 1. La consultation de gynécologie

Retour aux spécialités des bandes dessinées

L’examen gynéco, c’est quoi ?

Vous avez rendez-vous chez le gynéco ? Vous accompagnez votre fille pour son premier examne gynécologique ? Vous voulez préparer la consultation avec une personne qui a des difficultés de compréhension ou d’expression ? Vous voulez des informations sur l’examen mammaire, le frottis, le toucher vaginal ou l’échographie vaginale ? Dans cette BD, découvrez en quoi consiste l’examen gynécologique et comment se passent l’examen des seins, le dépistage du cancer du col de l’uterus, le toucher vaginal et l’échographie vaginale

Qu’est-ce qu’un examen gynécologique ?

L’examen gynécologique est un examen des seins et du sexe chez la femme. Il y a plusieurs étapes :
  • • la palpation des seins ou examen mammaire ;
  • • l’examen abdominal, c’est-à-dire la palpation du ventre ;
  • • l’examen pelvien, c’est-à-dire des organes reproducteurs internes et externes. Le professionnel utilise d’abord un spéculum, puis réalise un toucher vaginal.
Si besoin, le professionnel peut réaliser un frottis et une échographie. Le but est de vérifier que vous êtes en bonne santé ! Généralement, l’examen gynécologique dure une dizaine de minutes au total et ne fait pas mal.

Qui réalise l’examen gynécologique ?

L’examen gynéco peut être réalisé par un médecin généraliste, un médecin gynécologue ou une sage-femme. Vous pouvez choisir un homme ou une femme, selon ce qui vous met le plus à l’aise.

Est-ce que l’examen gynécologique est obligatoire ?

C’est le médecin ou la sage-femme qui propose un examen gynécologique. Vous devez donner votre consentement. Vous avez le droit de le refuser.

Pourquoi l’examen gynéco fait-il peur ?

Pour réaliser un examen gynécologique, il faut montrer certaines parties intimes de son corps, comme ses seins ou son sexe. Parfois, cela peut être difficile, et c’est normal. Rassurez-vous car le médecin ou la sage-femme sont habitués. Ils peuvent vous couvrir avec un drap pour vous mettre plus à l’aise.

Quelle est la différence entre examen gynécologique et consultation gynécologique ?

La consultation gynécologique, c’est le rendez-vous médical avec le professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme) au sujet de votre corps de femme. Vous pouvez prendre rendez-vous dès vos premières règles, au moment de la puberté. Vous pouvez venir à la consultation seule ou accompagnée, par exemple de votre personne de confiance. Un examen gynéco, permettant d’examiner vos seins et votre sexe, peut avoir lieu durant la consultation, mais pas systématiquement. Le compte-rendu de l’examen gynéco peut figurer dans votre Dossier Médical Partagé ou DMP.

Comment se passe l’examen des seins ?

Avant de commencer l’examen des seins, ou examen mammaire, le gynéco peut prendre votre tension. Puis le docteur ou la sage-femme examine vos seins. Il vérifie qu’il n’y a pas de grosseur en appuyant sur vos seins avec ses deux mains. Il palpe dans le creux sous votre bras. Il peut chercher un écoulement au bout de vos seins en pinçant le bout du sein entre ses doigts. Il regarde si un liquide sort du bout. Si besoin, le docteur ou la sage-femme vous prescrit une radio des seins appelée mammographie. Le docteur ou la sage-femme vous apprend à vous palper les seins toute seule, notamment dans le cadre du dépistage du cancer du sein. Vous devez le faire souvent à partir de 25 ans : cela s’appelle l’auto-palpation des seins, autopalpation des seins ou auto-examen des seins.Attention, l’auto-palpation ne dispense pas d’une consultation chez le gynécologue.

Comment se passe l’examen du sexe ?

Il y a 2 manières de faire un examen du sexe : soit allongée sur une table, soit assise sur un fauteuil. Si vous faites l’examen sur une table, vous vous allongez sur le côté, vous remontez un peu vos jambes sur la poitrine et le docteur ou la sage-femme se met derrière vous. Il s’agit d’une pratique peu développée en France mais courante dans les pays anglo-saxons notamment. Si vous préférez être assise sur un fauteuil, celui-ci doit être légèrement incliné. Vous mettez vos jambes en hauteur et vous avancez vos fesses au bord du fauteuil. Vous placez vops pieds dans des étriers. Le docteur ou la sage-femme peut faire monter le fauteuil si nécessaire et se place devant vous. Vous pouvez demander un drap pour vous couvrir, ce qui aide aussi à se détendre. D’abord, le médecin ou la sage-femme palpe votre ventre, puis examine votre sexe à l’intérieur et à l’extérieur. Le docteur ou la sage-femme met des gants et regarde votre sexe : le clitoris, les lèvres, le vagin et aussi l’anus. Il regarde l’état de votre peau au niveau de votre sexe et vérifie s’il y a une anomalie, un écoulement ou une inflammation. Le médecin ou la sage-femme peut vous donner un miroir pour vous permettre de regarder votre sexe plus facilement : il ou elle vous donne des explications pour mieux connaître votre corps.

Comment se passe un toucher vaginal ?

Pour examiner votre sexe de l’intérieur, le docteur ou la sage-femme peut réaliser un toucher vaginal en mettant un doigt dans votre vagin. D’abord, il ou elle insère un spéculum dans votre vagin. C’est un appareil en plastique qui écarte les parois du vagin. Cela lui permet de voir les zones plus profondes de votre vagin et le col de l’utérus. Ensuite, il ou elle retire le spéculum et insère doucement l’index et le majeur dans votre vagin tout en posant l’autre main sur votre ventre. Il ou elle vérifie qu’il n’y ait pas de masse ou de zone sensible et palpe vos ovaires. Cela ne fait pas mal et ne dure pas longtemps. Le médecin ou la sage-femme peut éventuellement effectuer un toucher rectal. Il s’agit d’insérer un doigt dans le rectum par l’anus afin d’examiner la paroi du vagin et de vérifier qu’il n’y a pas de masse ou d’épaisseur.

Comment se passe une échographie ?

L’échographie est un type d’imagerie médicale complètement indolore qui permet d’observer l’intérieur du corps grâce aux ultrasons. Chez la femme, l’échographie peut être :
  • • par voie sus-pubienne. La sonde est posée sur le ventre, au-dessus du pubis ;
  • • par voie endovaginale. La sonde est introduite dans le vagin. Elle est alors recouverte d’un préservatif.
Dans tous les cas, la sonde est recouverte de gel qui favorise la transmission des ultrasons entre la peau et la sonde. L’échographie est utile pour :
  • • visualiser l’appareil reproducteur féminin (utérus, trompes, ovaires), la vessie, les artères et les veines iliaques ;
  • • évaluer les caractéristiques de la muqueuse utérine appelée endomètre (épaisseur, vascularisation, etc.) ;
  • • identifier un kyste aux ovaires, un fibrome dans l’utérus ou un polype ;
  • • réaliser un bilan d’infertilité ;
  • • vérifier qu’un stérilet est bien positionné.
Tous les gynécologues n’ont pas de machine pour faire une échographie dans leur cabinet médical. Il faudra alors prendre rendez-vous dans un centre d’imagerie médicale.

Comment se passe un frottis ?

Le frottis se fait à partir de 25 ans. On parle de frottis cervico-utérin ou frottis cervical, car il s’agit de prélever et d’analyser des cellules provenant du col de l’utérus afin de détecter des lésions précancéreuses. Le frottis est l’examen de référence de dépistage des cancers du col de l’utérus, principalement liés à des virus HPV transmis par voie sexuelle (il existe un vaccin). Il est recommandé de faire un frottis à 25 ans, l’année suivante, puis tous les 3 ans jusqu’à 30 ans, puis tous les 5 ans jusqu’à 65 ans. Pour faire un frottis, le gynéco, la sage-femme ou le docteur utilise un spéculum : un outil pour écarter le vagin. Il met doucement le spéculum dans votre vagin ce qui l’écarte. Il prend doucement des cellules à l’intérieur de votre vagin avec un petit bâton. C’est un peu désagréable, mais cela ne fait pas mal. Le prélèvement est ensuite envoyé à un laboratoire d’anatomopathologie qui va analyser les cellules afin de vérifier s’il y a une maladie. Le résultat de cet examen vous sera envoyé par la poste. Après cet examen, vous pouvez avoir un petit saignement. Vous pouvez mettre une protection avant de venir au rendez-vous.

Que faire si j’ai eu un rapport sexuel sans contraception ?

Si vous avez un rapport sexuel sans contraception (oubli de pilule) ou que vous avez eu un problème (préservatif qui glisse ou se déchire, anneau vaginal expulsé, etc.), il y a peut-être un risque de grossesse non prévue. Vous pouvez alors prendre une contraception d’urgence :
  • • la contraception d’urgence hormonale. Elle retarde l’ovulation. Il s’agit d’un comprimé unique à prendre le plus tôt possible ;
  • • le dispositif intra-utérin au cuivre (DIU ou stérilet). C’est un petit objet en forme de T qui mesure environ 3 cm de long, en plastique avec un ou plusieurs manchons de cuivre. C’est cette matière qui rend les spermatozoïdes inactifs. Le stérilet empêche également l’implantation de l’œuf sur la paroi de l’endomètre. Le DIU peut être utilisé comme contraception d’urgence dans les 5 jours après un rapport non ou mal protégé. Il peut aussi être utilisé comme contraception classique.
Plus la méthode est prise rapidement, moins il y a de risque de tomber enceinte. Un rapport sexuel non protégé expose aussi à un risque de transmission d’une Infection Sexuellement Transmissible (IST) : prenez rendez-vous rapidement avec votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme. Ils ont co-construit cette BD :
  • • des représentants du Conseil national de l’Ordre des sages-femmes
  • • des représentants du réseau Resendo (Réseau Ville Hôpital Endométriose)
  • • des représentants de l’Institut Mutualiste Montsouris