Les I.S.T. – Infections Sexuellement Transmissibles

Pictogramme indiquant que la BD n'est accessible qu'aux personnes majeures Contenu sensible - Restriction sur l'âge (Vous devez renseigner votre date de naissance)
1. Je personnalise la BD :
Médecin :
Patient :
  • Choix patient femme
    Femme
  • Choix patient homme
    Homme
Particularités :
  • Choix particularité fauteuil roulant
    Moteur
  • Choix particularité autisme
    Autisme
2. Je découvre le contenu de la BD :
Pour en savoir plus...
Comment se protéger des IST ? Vous ne savez pas ce que sont les IST, les Infections Sexuellement Transmissibles ? Vous voulez reconnaître les symptômes ? Vous souhaitez savoir comment vous protéger, protéger votre partenaire et pourquoi il est important de se faire dépister ?   Dans...
Je lis la suite →

Cette bande dessinée est déclinée dans d'autres formats

Ces bandes dessinées pourraient vous intéresser...


La vaccination – Mieux comprendre la vaccination

La gastro-entérite
Les poux

Les poux

Gynéco – 2. L’examen gynécologique

La puberté – Je suis une fille

Retour aux spécialités des bandes dessinées

Comment se protéger des IST ?

Vous ne savez pas ce que sont les IST, les Infections Sexuellement Transmissibles ? Vous voulez reconnaître les symptômes ? Vous souhaitez savoir comment vous protéger, protéger votre partenaire et pourquoi il est important de se faire dépister ?   Dans cette BD, découvrez ce que sont les IST, comment s’en prémunir et en quoi consiste le dépistage.

Que signifie IST ?

IST signifie Infection Sexuellement Transmissible.

Qu’est-ce qu’une IST ?

Anciennement MST pour Maladie Sexuellement Transmissible, les IST sont des infections dues à des microbes (bactérie , virus, parasite) qui se transmettent lors des rapports sexuels. Il peut s’agir de relations sexuelles avec pénétration vaginale ou anale ou sans pénétration, par relation bucco-génitale ou bucco-anale.   Une IST peut être transmise par un homme à une femme ou à un homme et par une femme à un homme ou à une femme.   Un grand nombre d’IST se transmettent aussi de la mère à l’enfant pendant la grossesse et durant l’accouchement.

Quelles sont les différentes Infections Sexuellement Transmissibles ?

Les 8 IST les plus fréquentes sont :
  • • la syphilis ;
  • • la gonorrhée ;
  • • la chlamydiose ;
  • • la trichomonase ;
  • • l’hépatite B ;
  • • l’herpès génital ;
  • • le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) ;
  • • le papillomavirus humain (HPV).

Quels sont les symptômes d’une IST ?

Parmi les symptômes des IST, on trouve :
  • • des écoulements jaunes par le sexe ou l’anus ;
  • • des boutons sur le sexe ou l’anus ;
  • • des brûlures et des démangeaisons sur le sexe ou l’anus ;
  • • des douleurs en bas du ventre ;
  • • des douleurs lors de la miction (lorsque l’on fait pipi) ;
  • • de la fièvre ;
  • • la peau qui jaunit ;
  • • des douleurs au niveau des articulations.
  Si vous avez l’un de ces signes, il est important d’aller voir un docteur : votre médecin généraliste, votre gynécologue, votre sage-femme, votre dermatologue, votre urologue ou votre andrologue.   Il est possible d’avoir une IST sans symptômes ! On dit que l’on est asymptomatique. L’infection passe donc inaperçue.

Comment se protéger des IST ?

Le meilleur moyen pour se protéger des IST est d’utiliser un préservatif lors de chaque relation sexuelle. Il y a le préservatif :
  • • masculin ou externe. Il doit être utilisé pour toute pénétration vaginale, anale ou bucco-génitale (fellation). Il est déroulé sur le pénis en érection, puis est retiré après l’éjaculation. Il peut être jeté à la poubelle. Vous pouvez acheter des préservatifs masculins en pharmacie, sur internet, dans les cafés-tabac, les stations-service, les grandes surfaces et les distributeurs automatiques. On en trouve aussi gratuitement dans les centres de dépistage ;
  • • féminin ou interne. Il peut être placé dans le vagin longtemps avant le rapport ou juste avant. Après le rapport, il est retiré et jeté à la poubelle. On trouve les préservatifs féminins sur internet et en pharmacie.
  Les préservatifs sont à usage unique.

Le préservatif protège-t-il des IST ?

Oui, le préservatif protège des IST. C’est d’ailleurs le seul moyen de contraception qui empêche la transmission des IST (à condition qu’il soit bien utilisé). Les autres contraceptifs (pilule, implant, injection contraceptive, patch, anneau vaginal, spermicide, diaphragme, stérilet ou DIU pour Dispositif Intra Utérin ou encore contraception d’urgence) ne protègent pas contre les IST.

Existe-t-il des vaccins contre les IST ?

Il existe des vaccins pour se protéger de certaines IST. Par exemple, il existe un vaccin contre les papillomavirus humains (HPV) et contre l’hépatite B.   Vous pouvez inscrire les vaccins réalisés et à faire dans votre carnet de santé, votre carnet de vaccination et votre Dossier Médical Partagé (DMP).

Le vaccin contre l’hépatite B est-il obligatoire ?

Le vaccin contre l’hépatite B est obligatoire pour les nourrissons depuis le 1er janvier 2018 et recommandé pour ceux nés avant cette date.

La vaccination contre les papillomavirus humains est-elle obligatoire ?

La vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) est recommandée chez les filles et les garçons entre 11 et 14 ans. Un rattrapage est possible pour les jeunes filles et les jeunes garçons de 15 à 19 ans. Le vaccin protège contre les virus les plus fréquents responsables de 70 à 90% des cancers du col de l’utérus.   Être vacciné contre les HPV ne dispense pas d’aller voir un gynécologue, de réaliser une auto-palpation des seins régulièrement, de faire un frottis et une mammographie en fonction de l’âge, pour prendre soin de sa santé sexuelle.

Comment savoir si j’ai une Infection Sexuellement Transmissible ?

Pour savoir si vous avez une IST, il est nécessaire de réaliser un test de dépistage. Vous allez voir votre professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue, dermatologue, sage-femme, urologue, andrologue) qui vous examine et regarde votre sexe. Il vous donne une ordonnance pour faire des examens dans un laboratoire d’analyse : une prise de sang , une analyse d’urine et un prélèvement vaginal pour les femmes et urétral pour les hommes. Le laboratoire réalise les tests et envoie les résultats à votre médecin.   Si vous avez une IST, il est important de se faire soigner rapidement et d’en informer votre ou vos partenaires.

Où se faire dépister pour les IST ?

Pour vous faire dépister, vous pouvez :
  • • vous rendre chez un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue, dermatologue, sage-femme, urologue, andrologue) pour qu’il vous prescrive un test à réaliser en laboratoire d’analyse en ville ;
  • • vous rendrez dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic), un CPEF (Centre de Planification et d’Éducation Familiale), un centre de PMI (Protection Maternelle et Infantile), une association de lutte contre le sida ou une PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé) pour les personnes en situation de précarité et sans couverture médicale.
  Pour connaître les centres spécialisés les plus proches de chez vous, consultez le site de sida-info-service.org.

Quand dois-je me faire dépister pour les IST ?

Certaines situations doivent motiver un test de dépistage des IST :
  • • vous avez certains symptômes comme des écoulements, des boutons, des brûlures ou des démangeaisons sur le sexe ou l’anus, vous avez mal en bas du ventre ou lorsque vous faites pipi ;
  • • vous avez eu un rapport sexuel non protégé (en l’absence de préservatif) avec un partenaire dont vous ne savez pas s’il a une IST ou non ;
  • • vous avez eu un problème lors d’un rapport sexuel, par exemple le préservatif s’est déchiré, s’est retiré, était mal mis ;
  • • vous souhaitez arrêter le préservatif avec votre partenaire régulier ;
  • • vous avez été victime d’un viol ;
  • • vous êtes enceinte (vous devez obligatoirement vous faire dépister pour la syphilis).
  Si vous avez un doute sur les risques pris, parlez-en à votre médecin ou dans un centre de dépistage.

Qu’est-ce qu’un TROD ?

TROD signifie Test Rapide d’Orientation Diagnostique. C’est un test de dépistage de l’infection par le VIH nécessitant le prélèvement d’une goutte de sang au bout du doigt qui donne ses résultats en 30 minutes maximum. Il est nécessaire d’attendre 3 mois après la prise de risque pour réaliser ce test.

Comment soigner une IST ?

Il existe un traitement spécifique à chaque IST. Pour cela, il est nécessaire de consulter son médecin pour qu’il vous prescrive les bons médicaments. Il vous donnera également des conseils de prévention et vous invitera à informer votre ou vos partenaires que vous avez contracté une IST afin qu’ils ou elles se fassent également dépister.   Les différents traitements possibles sont :
  • • de la pommade ;
  • • des médicaments ;
  • • des piqûres ;
  • • des ovules (à mettre dans le vagin).
  Il est important de prendre son traitement jusqu’au bout en respectant les doses prescrites même si les signes de la maladie ont disparu et de mettre un préservatif jusqu’à la guérison.   Une IST non soignée peut avoir des conséquences graves : la cécité, la survenue d’un cancer, une maladie neurologique ou encore la mort.   Certaines IST ne peuvent pas être soignées, car nous ne disposons pas de traitement, mais la majorité des IST se soignent rapidement. En revanche, elles ne guérissent pas sans traitement. Par ailleurs, n’utilisez pas de pommade, de désinfectant ou d’antibiotiques sans avis médical.

Puis-je devenir stérile à cause d’une IST ?

Oui, il est possible de devenir stérile à cause d’une IST.

Comment avoir des informations sur les Infections Sexuellement Transmissibles ?

Pour avoir des informations sur les IST, sur la sexualité ou la puberté, il existe des numéros gratuits :
  • • Sida Info Service : 0 800 840 800 ;
  • • Fil Santé Jeunes au 0 800 235 236.
  Vous pouvez aussi vous rendre dans les :
  • • Centres Régionaux d’Information et de Prévention du Sida (CRIPS) ;
  • • Bureaux d’Information Jeunesse (BIJ) ;
  • • Espaces Santé Jeunes.
  Ils ont co-construit cette BD :
  • • le Planning Familial
  • • la Société Française de Dermatologie et de Pathologie Sexuellement Transmissible
  • • l’ARS Hauts-de-France