Ophtalmo – La consultation

Comment se passe une consultation chez l’ophtalmo ? Vous avez rendez-vous chez l’ophtalmo ? Vous accompagnez quelqu’un chez l’ophtalmo, enfant ou adulte ? Vous êtes aidant ? Vous avez besoin de mieux comprendre et d’expliquer la consultation ophtalmologique ?   Dans cette BD,...
Pour en savoir plus

Comment se passe une consultation chez l’ophtalmo ?

Vous avez rendez-vous chez l’ophtalmo ? Vous accompagnez quelqu’un chez l’ophtalmo, enfant ou adulte ? Vous êtes aidant ? Vous avez besoin de mieux comprendre et d’expliquer la consultation ophtalmologique ?

 
Dans cette BD, découvrez à quoi ça sert d’aller chez l’ophtalmo et comment se passent la consultation et l’examen des yeux.

A quoi ça sert d’aller chez l’ophtalmo ?

L’ophtalmo, aussi appelé ophtalmologue ou ophtalmologiste, est le docteur qui soigne les yeux, les paupières et les voies lacrymales (les canaux permettant le passage des larmes des yeux vers le nez). Il s’occupe des troubles de la vision.

 
Vous devez prendre rendez-vous chez l’ophtalmo pour savoir si :

  • • vous avez un trouble de la vision, c’est-à-dire si vous voyez bien ou mal et si vos yeux regardent droit. Il y a la myopie, l’astigmatie, l’hypermétropie et la presbytie.
  • • vous avez une maladie des yeux : glaucome, cataracte, décollement de rétine, DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age), etc.

 
C’est l’ophtalmologiste qui prescrit les lunettes correctives et les lentilles et qui soigne les maladies des yeux.

 
Certains ophtalmos choisissent de se spécialiser dans une pathologie. On appelle cela une sur-spécialité : chirurgie de la cataracte, chirurgie réfractive, pathologies de la rétine, glaucomes, etc. Si vous souffrez de l’une de ces maladies ou si vous avez besoin d’une chirurgie bien précise, il est intéressant de consulter un sur-spécialiste.

 
La consultation chez l’ophtalmo peut figurer sur votre DMP (Dossier Médical Partagé).

A quelle fréquence dois-je aller chez l’ophtalmo ?

La recommandation est d’aller chez l’ophtalmo :

  • • une fois à l’âge de 1 an pour dépister une éventuelle malformation ou un trouble visuel comme un microstrabisme ;
  • • à 3 ans et à 5 ans ;
  • • tous les ans pour les enfants durant la croissance ;
  • • tous les 5 ans avant 45 ans ;
  • • tous les 3/4 ans après 45 ans ;
  • • une fois par an après 60 ans.

Néanmoins, si vous avez une maladie des yeux comme un glaucome, une cataracte ou une DMLA, il faut consulter l’ophtalmo tous les ans. De même, si vous portez des lunettes, il faut les faire contrôler (monture et verres) régulièrement afin de vérifier qu’elles sont toujours adaptées à votre vue.

 
Enfin, il faut aller voir un ophtalmo si vous avez un problème à l’œil :

  • • vous ne voyez plus les couleurs de la même manière ;
  • • vos yeux sont sensibles au soleil ou à la lumière ;
  • • vos yeux vous piquent ;
  • • vous avez une tache noire au centre de votre champ visuel ;
  • • votre vue est brouillée, voilée, floue, ondulée de lignes ou avec/par un halo lumineux ;
  • • vous avez des corps flottants devant les yeux, comme des mouches ;
  • • vous avez les yeux collés, des sécrétions ou des écoulements ;
  • • vos yeux sont secs, larmoyants ou vous avez une sensation de corps étranger ou de sécheresse ;
  • • vos paupières sont gonflées ou vous démangent ;
  • • vous avez des boutons sur le bord libre de la paupière ;
  • • vous souffrez de maux de tête lorsque vous êtes longtemps devant un écran d’ordinateur.

 
Enfin, il faut se rendre aux urgences ophtalmo à l’hôpital si vous avez reçu un produit toxique ou un objet dans l’œil, s’il est rouge et douloureux ou si vous faites une crise de conjonctivite aiguë.

Pourquoi faut-il aller voir l’ophtalmologiste plus souvent après 45 ans ?

La fréquence de certains troubles de la vision augmente après 45 ans, chez les hommes et chez les femmes. Des troubles existants peuvent aussi s’aggraver. Des consultations plus régulières permettront de détecter une maladie ou son aggravation et l’ophtalmo pourra ainsi proposer une solution : porter des lunettes ou des lentilles correctrices par exemple.

 
Le trouble le plus commun est la presbytie, due au phénomène de vieillissement du système « focus » de l’œil lorsqu’il s’agit de voir de près. Ce processus est normal et attendu !

Suis-je à risque d’avoir une maladie de l’œil ?

Il existe des facteurs de risque influant sur le développement de maladies de l’œil :

  • • le diabète ;
  • • l’hypertension artérielle ;
  • • s’exposer au soleil de façon répétée et sans protection ;
  • • certaines maladies rhumatismales ;
  • • certaines maladies infectieuses ;
  • • certaines maladies neurologiques.

 
Pour votre premier rendez-vous avec l’ophtalmo, il est important de rapporter au médecin les cas familiaux de diabète, d’hypertension, de cataracte, de maladies héréditaires, de strabisme, etc. Vous devez aussi expliquer vos antécédents personnels comme l’hypertension, le tabagisme ou des opérations chirurgicales antérieures. N’oubliez pas vos ordonnances ainsi que vos lunettes ou vos lentilles si vous en portez déjà !

Ais-je besoin d’une ordonnance pour aller chez l’ophtalmo ?

Vous n’avez pas forcément d’une ordonnance pour consulter un ophtalmologiste : vous pouvez prendre rendez-vous directement.

 
Cependant votre médecin traitant peut vous orienter vers ce spécialiste s’il le juge nécessaire.

Comment ça se passe chez l’ophtalmologue ?

Vous pouvez avoir rendez-vous chez l’ophtalmo dans un cabinet d’ophtalmologie, à l’hôpital ou dans une clinique. Si vous avez des lunettes, vous les apportez au rendez-vous. Vous attendez votre tour dans la salle d’attente. Lorsque l’ophtalmo vous accueille, vous entrez dans la salle de consultation où se trouvent plusieurs machines : un ordinateur, une machine pour vérifier votre vue, une machine pour vérifier si vos yeux sont malades. Il y a aussi un fauteuil pour vous asseoir, un tabouret pour l’ophtalmo, une boîte de verres et un tableau de lettres.

 
L’ophtalmo vous pose des questions. Il vous demande si vous avez mal aux yeux, si vous avez besoin de changer de lunettes, si vous voyez bien les images de loin, comment vous regardez l’ordinateur et comment vous lisez. Il vous demande aussi si vous êtes en bonne santé et si vous prenez des médicaments.

Comment se déroule l’examen des yeux chez l’ophtalmo ?

L’examen des yeux est précédé par une anamnèse. L’ophtalmologiste interroge le patient sur les raisons de sa visite, sur ses antécédents familiaux et personnels et sur ses éventuels traitements en cours.

 
Puis l’examen des yeux peut comporter plusieurs étapes :

  • • la mesure de la réfraction de l’œil sert à évaluer les défauts de vision dans le but de prescrire des lunettes. Un appareil appelé réfractomètre est placé devant les yeux puis le patient doit lire des lettres sur un tableau au mur tout en essayant différents verres. Il faut lire des lettres de plus en plus petites.
  • • l’examen de fond de l’œil est utile pour étudier plus en profondeur la structure de l’œil : la rétine, les vaisseaux sanguins et le nerf optique. Il peut se réaliser avec ou sans dilatation de la pupille avec des gouttes.
  • • la tension oculaire, aussi appelée pression intra-oculaire, est la pression à l’intérieur du globe oculaire qui est un organe creux. Elle est mesurée grâce à un tonomètre à air pulsé ou un aplanomètre.

 
A la fin de l’examen, l’ophtalmo peut vous faire une ordonnance pour des lunettes, des gouttes, d’autres examens médicaux (prise de sang, radio, scanner, IRM) ou d’autres examens des yeux.

 
Il joue un rôle non seulement dans le traitement, mais aussi dans la prévention et le dépistage des maladies de l’œil.

Est-ce que les examens de yeux font mal ?

Non, les examens des yeux ne font pas mal. Ils peuvent parfois être désagréables lorsqu’il faut garder les yeux ouverts un certain temps mais ne génèrent pas de douleurs.

 
Certains examens nécessitent de mettre des gouttes qui rendent la vision floue. Cela n’est pas douloureux mais la vision reste trouble pendant un certain temps et empêche certaines activités.

Quelle est la différence entre un ophtalmo et un opticien ?

L’opticien n’est pas médecin, à la différence de l’ophtalmologue. Il a fait un Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie ou un BTS Opticien-Lunetier.

 
L’opticien fabrique et répare les lunettes (taillage, calibrage et montage des verres sur la monture) et les lentilles de contact. Il n’est pas capable de poser un diagnostic ni de prescrire des lunettes correctrices ou des lentilles, car ce n’est pas un professionnel de santé médicale. Il s’appuie en revanche sur la prescription du médecin.

Quelle est la différence entre un ophtalmo et un orthoptiste ?

L’orthoptiste est un professionnel de santé paramédical, mais il n’est pas non plus médecin, à la différence de l’ophtalmologue.

 
L’orthoptiste joue un rôle dans le dépistage, la rééducation et la réadaptation oculaires. Il peut réaliser un bilan orthoptique :

  • • sur un plan sensoriel : mesure de l’acuité visuelle, le champ visuel, la vision des couleurs, des contrastes et des reliefs…
  • • sur un plan oculomoteur : recherche ou examen du strabisme, examen de la motricité des yeux…
  • • sur un plan fonctionnel : examen de la lecture, de la coordination entre mains et yeux…

 
L’orthoptiste reçoit des patients pour une rééducation des troubles de la vision comme un strabisme par exemple (lorsque les yeux sont tournés vers l’intérieur du visage dans le strabisme convergent, ou vers l’extérieur du visage dans le strabisme divergent). Son rôle sera alors de rétablir le parallélisme des yeux.

 
C’est le médecin ophtalmologue qui prescrit les séances avec l’orthoptiste.