L’ I.R.M.

Pour en savoir plus...
Comment se passe une IRM ? Vous avez rendez-vous pour faire une IRM ? Vous êtes aidant d’une personne en fauteuil qui a besoin d’une IRM ? Vous cherchez à lui expliquer comment va se passer l’examen et à la rassurer ?   Dans cette BD, découvrez à quoi ça sert de faire une IRM et...
Je lis la suite →

Autres Bandes Dessinées qui pourraient vous intéresser...


La mammographie

Le scanner

La radio

Retour aux spécialités des bandes dessinées

Comment se passe une IRM ?

Vous avez rendez-vous pour faire une IRM ? Vous êtes aidant d’une personne en fauteuil qui a besoin d’une IRM ? Vous cherchez à lui expliquer comment va se passer l’examen et à la rassurer ?   Dans cette BD, découvrez à quoi ça sert de faire une IRM et toutes les étapes de cet examen.

Que signifie IRM ?

IRM veut dire Imagerie par Résonance Magnétique.

A quoi ça sert une IRM ?

L’IRM est un examen d’imagerie médicale visant à obtenir des images précises de l’intérieur de votre corps. L’IRM ne fait pas mal. Avec une IRM, le médecin peut mieux découvrir ou comprendre votre maladie en visualisant l’intérieur du corps et notamment les tissus mous : cerveau, moelle épinière, viscères, muscles, tendons, etc. On peut observer des lésions infectieuses (dues à une bactérie par exemple) ou inflammatoires au niveau du cerveau, des anomalies des vaisseaux sanguins, des tumeurs (ou cancer), des hernies discales au niveau de la colonne vertébrale, des lésions des ligaments, etc.   Les informations obtenues via une IRM peuvent être inscrites dans votre DMP (Dossier Médical Partagé) si vous en avez un.

Comment marche l’IRM ?

L’IRM se base sur les propriétés des ondes électromagnétiques. Lorsqu’elles sont soumises à ces ondes, les atomes d’hydrogène qui composent notre corps se mettent à vibrer et émettent des signaux. Ceux-ci sont captés par une caméra, ce qui donne des images de l’intérieur du corps en 2 ou 3 dimensions.   La machine d’IRM possède un très gros aimant qui génère un très fort champ magnétique.   Contrairement à la radio, l’IRM n’utilise pas les rayons X.

Où faire une IRM ?

Vous pouvez faire une IRM dans un centre de radiologie, à l’hôpital ou dans une clinique.

Quelles sont les contre-indications à l’IRM ?

Il existe un certain nombre de situations dans lesquelles l’IRM est formellement contre-indiquée, notamment en présence de matériel métallique dans le corps :
  • • pacemaker ;
  • • défibrillateur cardiaque implantable ;
  • • prothèse métallique ;
  • • patch sous la peau ;
  • • cathéter ;
  • • pompe implantable ;
  • • valve cardiaque ;
  • • implant en cas de surdité ;
  • • neurostimulateur ;
  • • clip chirurgical dans le cerveau ;
  • • éclat métallique dans les yeux suite à un accident par exemple.
  Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations, il est impératif de le dire à votre médecin ou à la personne qui vous accueille au moment de faire l’IRM. En effet, la force magnétique générée par l’appareil d’IRM est puissante au point de déplacer ou de dégrader ces objets métalliques.

Combien de temps dure une IRM ?

Cet examen dure longtemps : de 20 à 45 minutes. Il ne fait pas mal mais la machine fait beaucoup de bruit. On peut vous donner des tampons auditifs anti-bruit pour plus de confort. Par ailleurs, il n’y a aucun risque à être exposé au champ magnétique généré par la machine d’IRM.

Comment être calme durant l’IRM ?

Pour rester détendu pendant l’IRM, il faut déjà avoir bien compris comment allait se dérouler l’examen. Votre docteur peut également vous prescrire un sédatif : un médicament qui réduit l’anxiété et que vous prendrez avant l’examen. Cela vous aidera aussi à rester bien immobile durant l’IRM, ce qui est très important pour la qualité des images.

Est-ce que quelqu’un peut venir avec moi pendant l’IRM ?

Si le manipulateur-radio est d’accord et si c’est absolument nécessaire, une personne peut rester avec vous dans la salle d’IRM. Cette personne ne doit pas porter d’objets en métal comme des bijoux, des implants ou des Dispositifs Médicaux Implantables (DMI).

Comment ça se passe avant l’IRM ?

Vous donnez à l’accueil :
  • • votre ordonnance et/ou le courrier du docteur qui vous a prescrit l’IRM ;
  • • votre carte vitale ;
  • • votre carte de mutuelle ;
  • • les ordonnances sur vos traitements en cours ;
  • • les résultats des précédents examens comme une prise de sang, une radio, une échographie, un scanner, une autre IRM, etc. ;
  • • le compte-rendu d’une opération chirurgicale ou d’une hospitalisation.
  Vous allez aux toilettes, puis le manipulateur-radio vous accueille. C’est la personne qui fait l’IRM. Il vous demande d’enlever vos bijoux en n’oubliant pas de retirer vos boucles d’oreilles, vos piercings, vos lunettes, votre appareil auditif et tous les objets dans vos poches. Le manipulateur-radio peut aussi vous demander d’enlever certains vêtements comme le haut ou le bas. Vous pouvez mettre une blouse.   Le manipulateur-radio peut vous poser une perfusion pour injecter un produit de contraste. Puis vous entrez dans la salle d’IRM qui contient la machine pour faire l’IRM et la table pour vous allonger. Il y a un tunnel dans lequel rentre la table et une cabine dans laquelle se placera le manipulateur-radio.   Avant de commencer, le manipulateur-radio vous explique ce qui va se passer. Vous vous allongez sur la table. Le manipulateur-radio peut vous aider à monter sur la table. Il vous donne une couverture si vous avez froid. Il installe un objet sur la partie de votre corps qu’il veut regarder. Il bloque cette partie du corps avec cet objet, par exemple la cheville, la tête, le bras ou le ventre. Le manipulateur-radio peut vous caler avec de gros coussins. Il vous donne une sonnette pour l’appeler si vous ne vous sentez pas bien.   La machine fait beaucoup de bruit. Le manipulateur-radio vous donne des bouchons pour les oreilles ou un casque pour écouter de la musique.

A quoi sert le produit de contraste ?

Le produit de contraste est injecté via la perfusion qui vous est posée avant l’IRM. Il n’est pas nécessaire pour toutes les IRM.   Le produit de contraste est souvent à base de gadolinium et sert à rendre les éléments du corps davantage visibles à l’image. Lors de l’injection, il y a souvent une sensation de chaleur dans tout le corps et un goût étrange dans la bouche. Cela dure moins d’une minute. Il peut aussi y avoir des nausées et rarement des vomissements.   Parfois un hématome apparaît sur le point de piqûre et se résorbe naturellement en quelques jours.

Quels sont les risques liés au produit de contraste ?

Parfois, l’injection d’un produit de contraste provoque des réactions plus sévères qui nécessitent un traitement. Cela arrive lorsque le patient est intolérant à la substance injectée, ce qui peut se traduire par :
  • • la survenue d’une urticaire : apparition de plaques rouges ou en relief avec prurit (fortes démangeaisons) ;
  • • une réaction allergique avec un picotement des yeux, de l’eczéma, de l’asthme, des troubles cardio-respiratoires ;
  • • des problèmes rénaux.

Comment ça se passe pendant l’IRM ?

La table entre doucement dans le tunnel qui est ouvert des deux côtés. Le tunnel est étroit et il y a de la lumière dans le tunnel. Quand vous êtes prêt, le manipulateur-radio sort et va dans la cabine. Vous pouvez toujours parler avec le manipulateur-radio grâce au micro et l’appeler avec la sonnette.   Pendant l’IRM, la machine fait beaucoup de bruit, comme un marteau piqueur. La machine s’arrête et recommence plusieurs fois. Lorsqu’il y a du bruit, vous ne bougez pas.   Le manipulateur-radio peut mettre un produit dans la perfusion. Vous pouvez sentir un goût bizarre dans la bouche.

Est-ce que je peux faire une IRM en fauteuil roulant ?

Si vous êtes en fauteuil roulant, le manipulateur-radio vous demande de vous transférer depuis votre fauteuil jusqu’à un fauteuil spécial ou jusqu’à un lit spécial. Il peut vous aider à vous transférer.

Comment ça se passe après l’IRM ?

A la fin de l’examen, la table sort doucement du tunnel et le manipulateur-radio vous enlève le casque ou les bouchons. Si vous avez une perfusion, il l’enlève aussi. Vous vous rhabillez et vous reprenez vos affaires.   Le radiologue écrit un compte-rendu : c’est le médecin qui analyse votre IRM. Le manipulateur-radio ou la ou le secrétaire vous disent comment récupérer vos résultats. Lorsque vous avez les résultats, vous retournez voir votre médecin avec les résultats.   Si vous avez eu une perfusion, vous devez boire beaucoup d’eau.

Que faire si je suis claustrophobe ?

Vous devez passer une IRM et vous ne supportez pas les lieux clos ? Sachez que l’intérieur de l’IRM est lumineux et que l’on y respire bien. Parlez-en à votre docteur pour prendre toutes les dispositions possibles pour rendre l’examen le plus supportable possible.

Puis-je passer une IRM si je suis enceinte ?

Il est préférable de ne pas réaliser d’IRM pendant les 3 premiers mois de grossesse de sorte à limiter les risques sur l’embryon. Parlez-en à votre médecin, si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être.

Puis-je passer une IRM si j’ai un tatouage ?

Oui, la présence d’un tatouage est compatible avec la réalisation d’une IRM. Néanmoins, n’oubliez pas de le préciser à la ou le secrétaire médical.e lorsque vous prenez rendez-vous. La zone tatouée peut parfois être brûlée lors de l’IRM : le personnel soignant peut placer la peau sous des bandes ou un sac de glace pour anticiper ce risque.   Ils ont co-construit cette BD :
  • • la Société Française de Radiologie (SFR)
  • • l’Association Française du Personnel Paramédical d’Electroradiologie (AFPPE)