Accueil / Les fiches SantéBD / Urgence, Hôpital / Les urgences – Prévenir et aller aux urgences

Les urgences – Prévenir et aller aux urgences

Comment prévenir et aller aux urgences ? Vous avez un problème de santé grave ? Quelqu’un à côté de vous a un grave problème de santé ? Vous cherchez à joindre les urgences ? Votre médecin vous dit que vous devez aller aux urgences ?   Dans cette BD, découvrez comment contacter le(...)
Lire la suite

Comment prévenir et aller aux urgences ?

Vous avez un problème de santé grave ? Quelqu’un à côté de vous a un grave problème de santé ? Vous cherchez à joindre les urgences ? Votre médecin vous dit que vous devez aller aux urgences ?

 
Dans cette BD, découvrez comment contacter les urgences, quelles sont les questions posées par le médecin des secours et par quels moyens vous rendre aux urgences.

C’est quoi les urgences ?

Les urgences sont le service dédié à l’accueil de malades et de blessés sans rendez-vous à l’hôpital. Ces personnes peuvent venir d’elles-mêmes aux urgences ou être amenées par les services de secours (SMUR, sapeurs-pompiers, etc.). Les personnes dans les états les plus graves sont prises en charge en premier.

 
Une infirmière spécialisée s’occupe du triage des malades afin de discerner les plus graves des moins graves. Elle prend les constantes vitales (pouls, température, tension artérielle, fréquence respiratoire) et demande à la personne la raison de sa venue aux urgences. Elle peut aussi demander les antécédents médicaux, les traitements en cours, les allergies et si vous êtes à jour dans vos vaccins.

 
Si aucun docteur n’est disponible, il faut patienter en salle d’attente.

Pourquoi aller aux urgences ?

Dans certaines situations, il est important de se rendre le plus vite possible aux urgences ou d’appeler le SAMU Centre 15 afin d’être amené aux urgences :

  • • douleur persistante au niveau du thorax ou du bras gauche qui peut se diffuser jusqu’au poignet ;
  • • douleur aiguë et localisée (mal à la tête, au ventre) ;
  • • hémorragie, saignement abondant ;
  • • paralysie partielle et soudaine ;
  • • brûlure importante ;
  • • électrocution ;
  • • difficultés à respirer, absence de respiration ;
  • • accident de la route, même si l’on ne semble pas avoir de problème ;
  • • présence d’un corps étranger impossible à enlever dans une partie du corps ;
  • • intoxication, empoisonnement, ingestion d’un produit dangereux ;
  • • chute avec suspicion de fracture ;
  • • gonflement soudain.

Qui est le docteur aux urgences ?

Le médecin qui vous reçoit aux urgences est le médecin urgentiste : il est spécialisé en médecine d’urgence. Certains médecins urgentistes se spécialisent en médecine de catastrophe.

 
Une fois aux urgences, vous pouvez être dirigé vers un autre médecin spécialiste (gynéco, ophtalmo, cardiologue, pneumologue, etc.) ou un dentiste. Vous pouvez passer des examens d’imagerie pour aider au diagnostic comme une radio, une IRM, un scanner, une échographie, etc. Vous pouvez aussi avoir besoin d’une perfusion ou d’une prise de sang.

 
Votre passage aux urgences peut être renseigné dans votre DMP (Dossier Médical Partagé), si vous en avez un.

 
La présence de Directives Anticipées et d’une personne de confiance peut être très utile pour guider la prise de décision aux urgences.

Quels sont les numéros d’urgence ?

Les numéros d’urgence sont :

  • • le 112 : le numéro d’appel d’urgence européen, si vous êtes victime ou témoin d’un accident dans un pays de l’Union européenne.
  • • le 15 : le SAMU (Service d’Aide Médicale Urgent), pour obtenir l’intervention d’une équipe médicale lors d’une situation de détresse vitale, ainsi que pour être redirigé vers un organisme de permanence de soins.
  • • le 17 : la police secours, pour signaler une infraction qui nécessite l’intervention immédiate de la police.
  • • le 18 : les sapeurs-pompiers, pour signaler une situation de péril ou un accident concernant des biens ou des personnes et obtenir leur intervention rapide.
  • • le 114 : le numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes, si vous êtes victime ou témoin d’une situation d’urgence qui nécessite l’intervention des services de secours. Le numéro est accessible par fax et sms.

Pourquoi appeler le 112 ?

Le 112 est le numéro d’appel d’urgence européen. Il est disponible gratuitement en France et dans l’Union européenne. Il peut être composé depuis un poste fixe, une cabine téléphonique publique ou un téléphone portable, pour contacter tout service d’urgence, dans n’importe quel pays de l’Union européenne.

 
Les États membres de l’Union européenne sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède. Le numéro d’urgence 112 est également actif en Israël, en Norvège, en Russie, en Turquie et en Suisse.

Pourquoi appeler le 15 ?

Vous pouvez appeler le 15 ou le Centre SAMU 15 (Service d’Aide Médicale Urgente) lorsque vous êtes ou lorsqu’une autre personne est dans une situation de détresse vitale, afin d’obtenir l’intervention d’une équipe médicale ou pour être redirigé vers un organisme de permanence de soins (médecin généraliste, transport ambulancier, etc.).

 
Les situations de détresse vitale sont par exemple : un malaise, un coma, une hémorragie, une douleur au niveau du thorax, des difficultés à respirer ou une impossibilité de respirer, une brûlure, une intoxication, etc.

Pourquoi appeler le 17 ?

Le numéro 17 sert à appeler la police ou la gendarmerie, lorsque vous êtes en danger ou que quelqu’un d’autre est en danger : violences, agression, vol, cambriolage, etc.

 
Lorsque vous appelez le 17, le centre de traitement du 17 « police secours » prend votre appel et envoie la patrouille de police ou de gendarmerie nationale la plus proche, selon votre situation.

Pourquoi appeler le 18 ?

Le numéro 18 sert à appeler les pompiers (sapeurs-pompiers) lorsqu’une personne est en danger : elle fait un malaise, elle s’étouffe, elle a une blessure grave, une brûlure… Vous pouvez aussi appeler le 18 si vous assistez à un accident de la route (accident de la voie publique), si vous constatez un départ de feu, si quelqu’un se noie ou s’est électrocuté, s’il y a une inondation, une fuite de gaz, un risque d’effondrement, …

 
Lorsque vous appelez le 18, l’appel est pris en charge par le centre de traitement de l’alerte des sapeurs-pompiers (CTA).

Pourquoi appeler le 114 ?

Le 114 est le numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes. Il est accessible par fax ou sms et ne reçoit pas d’appels vocaux téléphoniques.

 
Les messages envoyés au 114 sont réceptionnés au centre relais national dans le Centre hospitalier universitaire de Grenoble et traités par des professionnels formés, sourds et entendants. Ils contactent ensuite les services d’urgence compétents (police/gendarmerie, SAMU, sapeurs-pompiers) selon votre situation.

Les numéros d’urgence sont-ils payants ?

Les numéros d’urgence sont gratuits depuis n’importe quel téléphone, fixe ou portable.

Quand les numéros d’urgence sont-ils ouverts ?

Les numéros d’urgence sont ouverts 7/7 et 24h/24.

Comment aller aux urgences ?

Vous pouvez aller aux urgences en voiture, seul ou avec quelqu’un, en transports en commun ou en taxi. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez appeler le SAMU Centre 15 qui évaluera votre besoin d’être amené aux urgences dans une ambulance (SMUR).

Qu’est-ce que le SAMU ?

SAMU signifie Service d’Aide Médicale Urgente. C’est le service hospitalier qui organise le traitement des urgences en dehors de l’hôpital (dans la rue, à domicile). Le SAMU reçoit les appels du 15 et du 112. Il coordonne et régule l’utilisation des secours d’urgence, notamment des SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation).

Qu’est-ce que le SMUR ?

SMUR signifie Service Mobile d’Urgence et de Réanimation. Il est composé d’une équipe médicale, d’un véhicule et de matériel. L’équipe médicale est composée de différents professionnels de santé : médecin urgentiste, médecin anesthésiste-réanimateur, parfois pédiatre, mais aussi infirmière ou infirmière anesthésiste. Parfois il y a des étudiants et des stagiaires.

 
Il existe des SMUR pédiatriques spécialisés dans la prise en charge des nouveau-nés.

Que faut-il dire lorsque l’on appelle le 15 ?

L’appel au 15 est pris en charge par un assistant de régulation médicale (ARM) qui est formé spécifiquement pour répondre et reconnaître une urgence. Il est en mesure d’orienter les appels soit vers un médecin régulateur, soit de conseiller ou d’orienter vers la structure de soin la plus adaptée.

 
Lorsque vous appelez le 15, il faut :

  • • s’identifier. Donnez votre nom et le numéro de téléphone d’où vous appelez. Cela permettra aux secours de vous rappeler si besoin, par exemple pour trouver l’endroit où vous vous situez.
  • • expliquer où vous vous trouvez et comment y accéder. Donnez l’adresse précise de votre localisation et si vous êtes chez quelqu’un, donnez toutes les informations pour accéder au logement : code de l’interphone, numéro ou nom du bâtiment, étage, numéro de la porte…
  • • expliquer la raison de l’appel. Décrivez ce qui s’est passé pour vous ou pour la personne pour qui vous appelez. Donner le nombre, le sexe et l’âge approximatif des victimes. Quel est leur état ? Vous pouvez donner des informations :
  • • sur le plan neurologique. La personne est-elle consciente ? Peut-elle répondre à des ordres simples comme donner son nom, la date du jour ou serrer la main ? Répond-elle uniquement aux stimulations douloureuses ?
  • • sur le plan respiratoire. La personne respire-t-elle ou est-elle en arrêt respiratoire ? Si oui, respire-t-elle normalement ? A-t-elle des sueurs ? Sa peau a-t-elle une coloration bleutée (cyanose) ? Quelle est sa fréquence respiratoire ?
  • • sur le plan cardio-vasculaire. La personne est-elle pâle ? Son pouls est-il rapide ?
  • Enfin, expliquez les mesures que vous avez prises vous-même ou d’autres personnes ainsi que les gestes pratiqués.

  • • décrire les risques qui persistent. Précisez s’il y a un risque d’effondrement, d’incendie, d’explosion, de collision…

 
Enfin, ne raccrochez jamais le premier et attendez les instructions du service de secours.

Qu’est-ce qu’un centre anti-poison ?

Les Centres Anti-Poison et de Toxico-Vigilance (CAPTV) sont des centres d’informations sur les risques toxiques liés aux produits médicamenteux, industriels et naturels. Ils fournissent une aide par téléphone pour le diagnostic et la prise en charge des intoxications. Des docteurs assurent une permanence téléphonique gratuite 24h/24 et 7/7.

 
Ils ont co-construit cette BD :

  • • dla Fondation Handicap Malakoff Médéric
  • • dla Fédération Hospitalière de France (FHF)
  • • dla Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU)