Les microbes – Je me protège contre les microbes

Pour en savoir plus...
Comment se protéger des microbes ? Vous ne savez pas ce qu’est un microbe et ou il se trouve ? Vous cherchez à vous protéger des microbes ou à ne pas les transmettre aux autres ? Vous souhaitez expliquer à votre enfant ou à la personne que vous accompagnez les gestes d’hygiène du...
Je lis la suite →

Autres Bandes Dessinées qui pourraient vous intéresser...


Le Dossier Médical Partagé – Pourquoi créer son DMP ?

La gale

Le médecin généraliste – Je vais chez le docteur

Les I.S.T. – Infections Sexuellement Transmissibles

La douleur – Pour dire et soulager sa douleur

Retour aux spécialités des bandes dessinées

Comment se protéger des microbes ?

Vous ne savez pas ce qu’est un microbe et ou il se trouve ? Vous cherchez à vous protéger des microbes ou à ne pas les transmettre aux autres ? Vous souhaitez expliquer à votre enfant ou à la personne que vous accompagnez les gestes d’hygiène du quotidien pour vous prémunir des microbes et des maladies ?   Dans cette BD, découvrez ce que sont les microbes et comment le corps s’en défend.

Qu’est-ce qu’un microbe ?

Le mot microbe ou micro-organisme (ou microorganisme) vient du grec mikrós qui signifie « petit » et organismós, « organisme ». Un microbe est donc un être vivant si petit qu’il n’est pas visible à l’œil nu.   Il existe de multiples formes de microbes :
  • • les bactéries ;
  • • certains champignons microscopiques ;
  • • les archéobactéries ;
  • • les protistes ;
  • • certaines algues vertes microscopiques ;
  • • le plancton ;
  • • les planaires ;
  • • les amibes ;
  • • etc.
  Certains ajoutent les virus à la liste des microbes.   Les microbes sont partout autour de nous. Ils sont sur nous et sur les objets, par exemple sur vos mains, vos vêtements, votre téléphone portable, les poignées de porte, les aliments ou les fauteuils. Les microbes entrent dans votre corps lorsque vous respirez, lorsque vous mangez ou buvez, lorsque vous embrassez quelqu’un ou lorsque vous avez une blessure.   Certains microbes peuvent vous donner des maladies. Heureusement, beaucoup de microbes ne vous rendent pas malades.

Qu’est-ce qu’une bactérie ?

Une bactérie est un type de micro-organisme :
  • • procaryote, c’est-à-dire dont le matériel cellulaire (ADN) est libre dans la cellule et qui n’est pas enfermé dans un noyau (eucaryote)
  • • la majorité des bactéries sont unicellulaires mais certaines sont pluricellulaires. Certaines sont regroupées sous forme de biofilms.
  • • elles ont des formes variées : sphériques, allongées, en bâtonnets, en forme spiralée.
  La majorité des bactéries sont inoffensives pour l’homme. Certaines bactéries sont même bénéfiques à l’homme. D’ailleurs, le corps humain compte en moyenne autant de cellules que de bactéries. On parle de microbiote pour désigner l’ensemble des bactéries présentes dans le système digestif de l’homme et indispensables à son fonctionnement. Par ailleurs, les yaourts et les fromages ont besoin de bactéries pour se former.   Néanmoins, il existe aussi beaucoup de bactéries dangereuses pour l’homme (et pour les plantes). Par exemple, la bactérie Clostridium tetani donne le tétanos et Vibrio cholerae le choléra.   Pour traiter une maladie infectieuse d’origine bactérienne, on prescrit des médicaments antibiotiques (antibiothérapie). L’antibiotique est bactéricide s’il détruit la bactérie et bactériostatique s’il bloque sa croissance. La pénicilline est le premier antibiotique à avoir été découvert.

Qu’est-ce qu’une archéobactérie ?

Les archéobactéries ou archées sont des micro-organismes à une cellule (unicellulaire) et dont le matériel génétique (ADN) n’est pas contenu dans un noyau, mais est libre dans la cellule (procaryote). On les retrouve dans différents milieux. Comme les bactéries, certains participent à la digestion dans l’intestin humain.

Qu’est-ce qu’un protiste ?

Les protistes sont des microorganismes le plus souvent unicellulaires mais parfois multicellulaires. Ils sont eucaryotes (leur ADN est contenu dans un noyau). Certains protistes sont dangereux pour l’homme (et pour les animaux), par exemple Plasmodium falciparum, le parasite à l’origine du paludisme (malaria).

Qu’est-ce qu’un plancton ?

Le plancton est un groupe de micro-organismes généralement unicellulaire qui vit dans l’eau. Il existe du plancton animal (zooplancton), végétal (phytoplancton) et bactérien (bactérioplancton).

Qu’est-ce qu’une infection nosocomiale ?

Une infection nosocomiale est une infection contractée à l’hôpital ou en clinique, quel que soit l’agent pathogène (bactérie, parasite, virus, etc.).   Vous pouvez attraper une infection nosocomiale lorsque vous subissez une opération chirurgicale sous anesthésie, au bloc opératoire par exemple. C’est pourquoi il y a des règles très strictes d’hygiène pour réduire ce risque.

Qu’est-ce qu’une IST ?

Une IST est une Infection Sexuellement Transmissible. Elle se transmet lors des rapports sexuels entre une homme et une femme, entre deux hommes ou entre deux femmes, qu’il y ait pénétration ou non.

Comment observer un microbe ?

Les microbes ne sont pas visibles à l’œil nu, car ils sont 100 à 1000 fois plus petits qu’un millimètre. C’est pourquoi, certains instruments, comme les microscopes, sont nécessaires pour pouvoir les observer. Il en existe différents types : microscope optique, électronique, à sonde locale, etc.

Comment est-ce que mon corps se défend contre les microbes ?

C’est notre système immunitaire qui nous protège des microbes : l’ensemble des organes et des cellules qui luttent contre le « non-soi ». Il existe 2 types de réponses immunitaires : la réponse innée (ou non spécifique) et la réponse adaptative (ou acquise).   Lorsqu’un microbe (agent infectieux) entre dans votre corps, le système immunitaire le reconnaît comme appartenant au « non-soi ». Les cellules de l’immunité innée, la première ligne de défense, s’activent alors rapidement pour détruire le microbe : macrophages, cellules Naturak Killer, mastocytes, etc.   Dans un second temps, l’immunité adaptative se met en place avec la production de cellules spécifiques : les lymphocytes B et les lymphocytes T. Les lymphocytes B sécrètent des anticorps (protéines) capables de détruire spécifiquement un microbe. Les lymphocytes T s’attaquent directement aux agents infectieux. C’est la seconde ligne de défense de l’organisme.   Parfois, la réponse immunitaire est suffisante et l’on ne tombe pas malade. Parfois, elle est insuffisante et l’on développe des symptômes.

Comment faire pour vous protéger des microbes ?

Pour vous protéger des microbes, vous ne vous approchez pas des personnes qui ont une maladie contagieuse, c’est-à-dire une maladie qui se transmet facilement aux autres. Par exemple, il ne faut pas toucher une personne qui a la gale ou des poux.   Vous n’embrassez pas les personnes malades, vous ne serrez pas la main aux personnes malades, vous n’allez pas chez une personne qui a une maladie très contagieuse comme la grippe ou la gastro.   Vous vous lavez les mains en sortant des toilettes. Vous vous lavez les mains avant de préparer à manger et avant de manger. Vous vous lavez les mains lorsque vous avez éternué et lorsque vous vous êtes mouché.   Si vous n’avez pas d’eau, vous pouvez utiliser du gel antibactérien, aussi appelé gel hydro alcoolique.   Vous vous lavez les dents après les repas.   Vous faites attention aux aliments. Vous lavez les fruits et les légumes avant de les manger. Vous faites attention à la date marquée sur les aliments (date de péremption). Vous ne buvez pas dans la même bouteille que les autres, vous ne prêtez pas votre verre et vos couverts.   Vous ne mettez pas vos doigts dans votre nez, dans votre bouche ou dans vos yeux.   Il faut aussi faire le ménage souvent dans votre maison. Il faut bien laver les poignées de porte, la lunette des toilettes et les interrupteurs. Vous ouvrez les fenêtres de votre maison pendant 10 minutes tous les jours, même s’il fait froid. Il faut laver le frigo tous les mois.

A quoi sert un vaccin ?

Les vaccins servent à ne pas tomber malade lorsque l’on est infecté par un microorganisme pathogène. Ils n’empêchent pas d’être infectés, mais préviennent l’apparition de symptômes.   Les vaccins protègent non seulement la personne vaccinée de tomber malade, mais aussi son entourage afin d’éviter d’être contaminé et de tomber malade également. C’est pourquoi, il est très important de se faire vacciner et de faire ses rappels. Il y a 11 vaccins obligatoires en France. Il y a des vaccins recommandés pour les personnes les plus fragiles comme le vaccin développé chaque année contre la grippe (personnes âgées, personnes vivant avec une maladie chronique, femmes enceintes, etc.). Enfin, il y a des vaccins obligatoires lorsque l’on exerce certains métiers.   La vaccination a permis l’éradication de certaines maladies comme la variole dans le monde et la poliomyélite en France.   Le médecin renseigne votre carnet de vaccination lorsqu’il vous fait un vaccin et cette information peut aussi apparaître sur votre DMP (Dossier Médical Partagé) si vous en avez un.

Quels sont les traitements contre les bactéries ?

Lorsqu’une personne est infectée par une bactérie, le docteur peut lui prescrire une antibiothérapie, c’est-à-dire un traitement par antibiotiques. Ce sont des médicaments qui détruisent les bactéries (bactéricide) ou qui empêchent leur croissance (bactériostatique).   Il est très important de ne pas prendre d’antibiotiques lorsque la maladie n’est pas due à une bactérie et, lorsque l’on commence une antibiothérapie, de suivre rigoureusement la posologie et la durée du traitement. En effet, l’usage massif ainsi que le mésusage des antibiotiques mènent au phénomène d’antibiorésistance.

Qu’est-ce que l’antibiorésistance ?

L’antibiorésistance est une forme de pharmacorésistance. C’est le processus par lequel une bactérie n’est plus impactée par l’antibiotique : elle lui résiste. Ce phénomène est mondial et trouve son origine dans l’usage trop important des antibiotiques (parfois pour de mauvaises indications, par exemple en cas d’infection virale). De nos jours, de nombreuses personnes décèdent d’une infection à une bactérie devenue résistante.

Comment ne pas transmettre vos microbes ?

Si vous êtes malade, il ne faut pas transmettre vos microbes aux autres et il faut donc :
  • • se moucher dans un mouchoir à usage unique et le jeter ;
  • • tousser ou éternuer dans son coude ;
  • • se laver les mains régulièrement avec de l’eau chaude et du savon. S’il n’y a pas de point d’eau disponible, on peut utiliser du gel hydroalcoolique. Il faut se laver les mains après s’être mouché, avant de manger et de cuisiner, après être allé aux toilettes et avant et après avoir pris les transports en commun.
  Lorsque votre maladie est contagieuse, vous ne vous approchez pas des autres. Vous n’embrassez pas les autres et vous ne serrez pas la main aux autres. Vous ne prêtez pas non plus vos vêtements comme votre bonnet ou votre écharpe.   Pour protéger les autres, vous pouvez mettre un masque.   Ils ont co-construit cette BD :
  • • ARS Hauts-de-France
  • • Ma santé 2.0
  • • Udapei du Nord, les papillons blancs