La gale

Qu’est-ce que la gale ? Votre peau est rouge par endroits ? Cela vous gratte beaucoup entre les doigts, les fesses, sous les bras et sur les poignets ? Cela gratte davantage la nuit ? C’est peut-être la gale.   Dans cette BD, découvrez quels sont les signes de la gale, le traitement,...
Pour en savoir plus

Qu’est-ce que la gale ?

Votre peau est rouge par endroits ? Cela vous gratte beaucoup entre les doigts, les fesses, sous les bras et sur les poignets ? Cela gratte davantage la nuit ? C’est peut-être la gale.

 
Dans cette BD, découvrez quels sont les signes de la gale, le traitement, les précautions à prendre avec les autres et comment décontaminer sa maison lorsque quelqu’un a la gale.

A quoi est due la gale ?

C’est un parasite acarien qui donne la gale, le sarcopte. Son nom latin est Sarcoptes scabiei hominis. Il est si petit qu’il est invisible à l’œil nu.

 
Seule la femelle est pathogène et donne la maladie. Lorsqu’elle est fécondée, la femelle pénètre la couche superficielle de la peau. Elle creuse un sillon que l’on peut parfois voir à la surface de la peau, elle y dépose ses œufs qui éclosent en 3 à 5 jours. Les larves sont adultes en 2 à 3 semaines.

 
L’envie irrépressible de se gratter, principal symptôme de la gale, est due à une réaction immunologique contre le sarcopte et ses déjections. Avoir la gale ne fait pas mal, mais les démangeaisons sont très pénibles à supporter.

Quels sont les symptômes de la gale ?

La gale est une maladie de la peau. C’est pourquoi les symptômes qui révèlent la présence de la gale sont :

  • • des démangeaisons irrésistibles, surtout la nuit. On parle de prurit.
  • • des lésions de la peau dues au grattage qui peuvent ressembler à de l’eczéma avec des rougeurs ou des croûtes. Ces lésions se retrouvent sur les zones du corps qui démangent le plus : entre les doigts des mains, à l’avant des poignets, sur les coudes et les avant-bras, autour du nombril, sur la face interne des cuisses, sur les fesses. Chez les hommes, il y aura aussi des démangeaisons sur les organes génitaux, et chez la femme au niveau des mamelons. Dans le cas de la gale dite « commune », il n’y a a priori pas de démangeaisons sur le dos, le cou et le visage. En revanche, dans le cas de la gale profuse ou hyperkératosique, tout le corps peut être touché, y compris le dos.
  • • d’autres types de lésions de la peau spécifiques de la gale :
  • • les sillons scabieux. Ils correspondent aux sillons creusés par les femelles dans lesquelles elles pondent les œufs. Ces sillons mesurent quelques millimètres de long et sont sinueux. On les retrouve surtout entre les doigts et à l’avant des poignets.
  • • les vésicules perlées. Il s’agit de petites ampoules translucides à l’extrémité des sillons scabieux dans lesquelles se trouvent les sarcoptes femelles une fois qu’elles ont pondu leurs œufs. Les vésicules perlées se retrouvent majoritairement entre les doigts.
  • • les nodules scabieux. Ce sont de petites lésions rouges ou violacées qui démangent. On les trouve surtout au niveau des parties génitales chez l’homme et peuvent mettre plusieurs mois à disparaître.
  • • la rougeur de la peau appelée érythrodermie. Dans la gale hyperkératosique, ces rougeurs s’accompagnent de croûtes et de bouts de peau qui se détachent.

 
Lorsque plusieurs personnes dans l’entourage d’un patient qui a la gale se démangent, alors on peut suspecter une infestation collective.

Quelle est la durée d’incubation de la gale ?

La durée d’incubation est de 3 semaines en moyenne : durée entre la contamination (la femelle acarien pénètre l’épiderme) et les premiers symptômes. Cependant, elle peut être de 1 à 6 semaines en fonction de la sévérité de l’infestation par le parasite. En cas de réinfestation, la durée d’incubation est réduite de 1 à 3 jours.

Qu’est-ce qu’un parasite ?

Un parasite est un type d’agent pathogène, au même titre que les bactéries, les virus ou les champignons.

 
Les parasites appartiennent au règne animal et sont répartis en 3 classes :

  • • les protozoaires, par exemple Plasmodium falciparum, responsable du paludisme (malaria en anglais) ;
  • • les métazoaires, par exemple les tenia (vers) ;
  • • les arthropodes, dont le sarcopte, responsable de la gale, fait partie. Il y a aussi les insectes comme les morpions ou les poux.

 
Les parasites ont la particularité de vivre aux dépens de leur hôte, que cela soit pour se nourrir, s’abriter ou se reproduire. Cette relation peut être délétère pour l’hôte, mais pas toujours. Par exemple, le parasite peut se nourrir des matières organiques provenant de l’hôte sans l’endommager. On appelle cette relation le commensalisme.

 
A l’inverse, la relation peut être de l’ordre de la compétition : l’hôte et le parasite se nuisent mutuellement.

La gale est-elle une maladie grave ?

La gale n’est pas une maladie grave. Tout le monde peut avoir la gale.

Comment se transmet la gale ?

La gale est une maladie très contagieuse. Souvent, la contamination se fait par contact direct de la peau avec une personne malade. La vie en collectivité, au sein d’un foyer ou d’un groupe d’enfants sont des facteurs favorisant cette transmission.

 
La gale peut également se transmettre au cours d’un rapport sexuel. On parle d’IST pour Infections Sexuellement Transmissibles.

Comment savoir si j’ai la gale ?

Seul un docteur peut poser un diagnostic (médecin généraliste ou dermatologue, le médecin spécialiste des maladies de la peau). Le docteur vous examine et vous interroge pour savoir s’il y a des personnes malades dans votre entourage ou des personnes qui ont des démangeaisons. Il peut utiliser un dermatoscope, un petit appareil grossissant pour examiner votre peau. Il peut également effectuer un prélèvement sur la peau en grattant une vésicule perlée et un sillon non gratté. On pourra voir au microscope un sarcopte, des œufs et des larves. Parfois on ne voit rien, mais cela ne signifie pas que vous n’avez pas la gale.

 
Enfin, si la personne concernée est adulte, le médecin peut prescrire des examens de dépistage d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles).

Quel est le traitement contre la gale ?

Il y a deux approches dans le traitement contre la gale.

 
Tout d’abord, votre médecin vous fait une prescription d’ordonnance pour des médicaments anti-parasitaires à aller chercher à la pharmacie :

  • • un médicament appelé ivermectine à prendre par voie orale. Vous avalez le comprimé avec un peu d’eau et vous le reprenez 15 jours plus tard. Il faut avaler le comprimé à distance des repas, par exemple prendre son petit-déjeuner, attendre 2 heures, avaler le comprimé puis attendre 2 heures avant de manger.
  • • un traitement local dit « topique » : la perméthrine en crème ou le benzoate de benzyle en lotion. C’est un liquide à mettre sur la peau dont vous devez bien comprendre le mode d’emploi. Le soir, vous prenez une douche et vous mettez le produit sur votre peau. Une personne peut vous aider en mettant des gants. Vous mettez un pyjama propre, vous changez les draps du lit et vous gardez le produit toute la nuit. Quand vous vous levez, vous mettez un vêtement propre et vous gardez le produit toute la journée. Le soir, vous reprenez une douche et vous remettez un pyjama propre. Vous changez encore les draps.

 
Les gens que vous avez touchés doivent aussi faire le traitement. Le docteur peut vous demander de rester isolé chez vous pendant 3 jours.

 
Il est très important de respecter strictement les consignes de traitement pour guérir de la gale et pour éviter de contaminer l’entourage.

Comment utiliser le spray anti-parasitaire ?

Les vêtements, le linge et le domicile doivent être décontaminés. Vous pouvez mettre des gants lorsque vous procédez à cette décontamination.

 
Le linge de maison (toilette, literie, etc.) et les vêtements doivent être lavés à 60°C. Il faut changer tout ce linge (drap, serviettes, torchons, etc.) et changer de vêtements.

 
Tout ce qui ne peut pas être lavé à 60°C doit être décontaminé avec du spray anti-parasitaire : le matelas, le canapé, les sièges en tissu, les couettes, les couvertures, les manteaux, les bonnets, les gants et les lainages. Une fois que vous avez pulvérisé le spray, vous enfermez tout cela dans un sac plastique (un sac poubelle par exemple) et vous le gardez bien fermé pendant 4 heures. Le spray servira à détruire les parasites.

 
Si vous n’avez pas de spray, vous mettez tout ce que vous ne pouvez pas laver à 60°C dans des sacs en plastique et vous les laissez fermés durant 4 jours, ce qui permettra aussi de tuer les parasites.

 
Il faut aussi passer l’aspirateur dans la maison et la voiture. Il faut mettre le sac de l’aspirateur tout de suite dans un sac poubelle, bien fermer le sac et le mettre dans la poubelle. Les surfaces inertes et froides sont rarement contaminant (vaisselle, couverts, plastique, etc.).

 
Vous devez répéter tout cela une semaine après la prise du premier traitement, chez la personne malade et chez son entourage qui est susceptible d’avoir été contaminé également.

Que faire après la fin du traitement ?

Après la fin du traitement, la gale guérit en deux ou trois jours. Vous pouvez encore vous gratter pendant 15 jours.

 
Vous allez voir le médecin si vous continuez à vous gratter ou si les boutons ne guérissent pas. Votre docteur peut vous dire de recommencer le traitement. Cela peut signifier que :

  • • le parasite est résistant au médicament utilisé ;
  • • vous avez mal suivi le traitement ;
  • • vous avez été contaminé à nouveau par le parasite.

 
Lorsque vous êtes guéri, vous reprenez vos activités normalement. Vous pouvez sortir de chez vous, voir vos amis, retournez à l’école, au centre ou au travail.

Puis-je me faire vacciner contre la gale ?

Non, il n’existe pas de vaccin contre la gale. Tous les vaccins que vous avez reçus sont renseignés dans votre carnet de vaccination et votre DMP (Dossier Médical Partagé) si vous en avez un.

 
Ils ont co-construit cette BD :

  • • l’association Les Papillons Blancs de Dunkerque