La grippe

Qu’est-ce que la grippe ? Vous vous sentez malade ? Vous avez de la fièvre ? Mal à la tête et au cou ? Vous avez des courbatures ? Vous êtes très fatigué ? Vous toussez ? C’est peut-être la grippe.   Dans cette BD, découvrez quels sont les symptômes de la grippe, comment ne pas...
Pour en savoir plus

Qu’est-ce que la grippe ?
Vous vous sentez malade ? Vous avez de la fièvre ? Mal à la tête et au cou ? Vous avez des courbatures ? Vous êtes très fatigué ? Vous toussez ? C’est peut-être la grippe.

 
Dans cette BD, découvrez quels sont les symptômes de la grippe, comment ne pas contaminer les autres et comment s’en protéger.

Quels sont les symptômes de la grippe ?

Lorsque l’on a la grippe, on présente tous ou certains des symptômes suivants :

  • • une fièvre forte, généralement autour de 39°C ;
  • • des frissons ;
  • • une très grande fatigue (asthénie) ;
  • • des douleurs aux muscles semblables à des courbatures, ainsi qu’au niveau des articulations ;
  • • des maux de tête (céphalées) ;
  • • une toux sèche et qui fait mal ;
  • • une perte d’appétit.

A quoi est due la grippe ?

La grippe (influenza en anglais) est une infection respiratoire aiguë causée un virus (agent pathogène) appartenant à la famille des Orthomyxoviridae. Ces virus touchent surtout les voies respiratoires supérieures (nez, gorge, bronches) et plus rarement les poumons.

 
Il existe 3 grands types de virus de la grippe et plusieurs souches au sein de chaque type :

  • • les virus de type A. Ce sont les plus dangereux car ils mutent et génèrent 3 à 4 fois tous les siècles des épidémies ou des pandémies. Ils peuvent infecter l’homme et de nombreuses espèces animales (oiseaux aquatiques sauvages, volailles, porcs, etc.).
  • • les virus de type B. Ce sont ceux que l’on retrouve le plus fréquemment. Ils causent aussi des épidémies. Ils n’infectent que l’homme, à quelques exceptions près.
  • • les virus de type C. Ils donnent des symptômes semblables à ceux d’un rhume et n’engendrent pas d’épidémies.

Quelle est la durée d’incubation de la grippe ?

On appelle durée d’incubation le délai entre la pénétration du virus dans l’organisme d’une personne et l’apparition des premiers symptômes. Cette durée est de 48 heures en moyenne pour la grippe.

Quelle est la durée de contagiosité de la grippe ?

Lorsque l’on a la grippe, on reste contagieux jusqu’à 5 jours après la survenue des premiers symptômes. Ce délai peut aller jusqu’à 7 jours chez les enfants.

En combien de temps guérit-on de la grippe ?

On guérit généralement de la grippe en une semaine.

Comment se transmet la grippe ?

La grippe est une maladie très contagieuse qui se transmet par les gouttelettes respiratoires ou gouttelettes de salive qui contiennent des particules virales. Elles sont produites lorsqu’une personne malade parle, tousse ou éternue. L’autre biais de contamination est le contact avec les mains ou les objets ayant reçu des gouttelettes respiratoires.

 
C’est pourquoi les gestes barrières sont essentiels pour lutter contre la propagation du virus.

La grippe est-elle une maladie grave ?

La grippe n’est pas une maladie grave chez les personnes en bonne santé. Mais elle peut être très grave pour les bébés, les femmes enceintes, les personnes vivant avec une maladie chronique (obésité, diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, immunodépression, maladie respiratoire chronique comme la BPCO ou la mucoviscidose) et les personnes âgées.

 
Les possibles complications de la grippe peuvent entraîner l’atteinte d’autres organes (cœur, poumons, cerveau, etc.) ou la décompensation d’une maladie chronique. Parfois, il y a surinfection (seconde infection) par une bactérie par exemple.

 
C’est la raison pour laquelle la vaccination est recommandée pour ces populations à risque.

Comment savoir si j’ai la grippe ?

Reconnaître les symptômes de la grippe peuvent être un premier indicateur. Lorsque vous allez voir votre médecin, il suffit en général d’un simple examen clinique pour qu’il diagnostique la grippe. Parfois, il peut vous prescrire des examens complémentaires (radio des poumons, prise de sang, etc.) si vous présentez des complications.

 
La survenue d’une grippe peut figurer sur votre DMP (Dossier Médical Partagé).

Comment ne pas transmettre la grippe ?

La grippe est une maladie très contagieuse, c’est pourquoi il est indispensable d’appliquer certains gestes, soit pour ne pas tomber malade, soit pour ne pas contaminer autrui. Avec la vaccination, les gestes barrières sont le meilleur moyen de diminuer les risques de transmission :

  • • lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau chaude et du savon de préférence liquide plutôt qu’en pain solide. Prenez 30 secondes pour le lavage et le rinçage, puis séchez vos mains avec une serviette à usage unique ou au moins une serviette propre. Le lavage doit être systématique avant de manger, après vous être mouché, après être allé aux toilettes, avant et après avoir pris les transports en commun et dès que vous rentrez chez vous. Le gel hydroalcoolique ne doit être utilisé qu’en l’absence de point d’eau.
  • • mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique que vous jetterez juste après.
  • • toussez et éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir à usage unique que vous jetterez immédiatement après.
  • • aérez régulièrement votre logement et désinfectez les objets du quotidien (téléphone, ordinateur), notamment les surfaces partagées avec d’autres personnes au domicile (poignées de porte, interrupteurs, etc.).
  • • restez chez vous autant que possible.
  • • saluez sans serrer les mains ou embrasser.

Quel est le traitement contre la grippe ?

La grippe étant une maladie virale, il n’existe pas de médicament et les antibiotiques seraient inefficaces (les antibiotiques fonctionnent pour les infections bactériennes). Le seul traitement sera donc symptomatique (pour soulager les symptômes) :

  • • buvez beaucoup et régulièrement afin d’éviter d’être déshydraté.
  • • veillez à ne pas augmenter votre température corporelle au lit à cause d’une couette, d’un édredon ou d’une couverture trop chaude. Préférez les vêtements légers.
  • • prenez du paracétamol si vous avez trop de fièvre ou des douleurs aux muscles et/ou aux articulations. Respectez la posologie : 60 mg/kg/jour chez les enfants et 3 g/jour chez les adultes avec une prise espacée de 4 heures au moins.
  • • la prise de médicament antiviral (Oseltamivir ou Zanamivir) n’est proposée par le docteur qu’aux personnes particulièrement fragiles. Il faut débuter le traitement dans les 2 jours après l’apparition des premiers symptômes pour qu’il soit efficace.

 
Et enfin, reposez-vous !

Puis-je prendre des médicaments anti-inflammatoires ou de l’aspirine en cas de grippe ?

Il est préférable de prendre du paracétamol si vous souhaitez faire baisser la fièvre due à une grippe ou soulager les douleurs musculaires et articulaires. Néanmoins, si vous présentez une contre-indication au paracétamol, vous pouvez prendre soit de l’aspirine, soit des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme de l’ibuprofène ou du kétoprofène. Il faut prendre soit l’un, soit l’autre, mais pas les deux. Il ne faut pas non plus prendre plusieurs AINS en même temps.

 
Lorsque vous consommez des AINS, ne dépassez pas une durée de 3 jours en cas de fièvre (voire moins si possible) et privilégiez une dose minimale de médicament. Lisez bien la notice d’utilisation.

Existe-t-il un vaccin contre la grippe ?

Oui, chaque année, un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière est développé. Il réduit le risque de développer une complication grave voire le décès, mais ne permet pas d’éviter d’être malade à 100%.

 
Le vaccin est recommandé chez les personnes les plus fragiles, c’est-à-dire celles qui sont davantage à risque de faire une forme grave ou qui sont au contact rapproché de ces personnes :

  • • les personnes de plus de 65 ans ;
  • • les femmes enceintes ;
  • • les personnes souffrant de certaines pathologies chroniques ;
  • • les personnes obèses dont l’IMC (Indice de Masse Corporelle) est supérieur ou égal à 40 ;
  • • les soignants et les personnes vivant ou travaillant au contact rapproché de personnes fragiles ;
  • • les personnes comptant dans leur entourage un nourrisson de moins de 6 mois ou une personne immunodéprimée.

Quand dois-je consulter un médecin si j’ai la grippe ?

Il existe des signes qui doivent vous alerter et motiver une consultation chez le médecin (par exemple votre médecin traitant ou un médecin généraliste) :

  • • vous supportez difficilement la fièvre et elle peut être très élevée (supérieure à 40°C) ;
  • • vos symptômes sont inhabituels avec un essoufflement, des difficultés à respirer même au repos, la fièvre qui réapparaît après une période d’amélioration, la survenue d’une toux avec crachats purulents ou contenant du sang, diarrhée, déshydratation, troubles de la conscience…

 
De plus, si vous avez des symptômes évocateurs de la grippe et que vous êtes enceinte, que vous avez plus de 65 ans, que vous avez une maladie chronique, que vous êtes immunodéprimé à cause d’un traitement (corticoïdes, anti TNF alpha, traitement suite à une greffe, etc.) ou si vous soupçonnez une grippe chez votre bébé, il faut aussi consulter.

 
Pour les cas graves, il peut être nécessaire de se rendre à l’hôpital pour y être hospitalisé et soigné.

Pourquoi y a-t-il un nouveau vaccin contre la grippe chaque année ?

Chaque année, le virus de la grippe mute et les vaccins ne sont donc plus efficaces, car chaque vaccin est spécifique d’une souche. La recherche doit donc produire un nouveau vaccin contre la grippe chaque année.

Qui peut faire le vaccin contre la grippe ?

Le médecin, la sage-femme (pour les femmes enceintes et les proches du bébé), l’infirmière, le pharmacien (pour les personnes majeures) sont autorisés à faire le vaccin contre la grippe.

Quels sont les effets secondaires d’un vaccin contre la grippe ?

Les effets secondaires des vaccins contre la grippe, aussi appelés effets indésirables, sont rares, peu graves et ne durent pas. Il s’agit souvent d’une douleur, d’une rougeur sur le point d’injection, de douleurs au niveau des muscles, de maux de tête et d’une faible fièvre.

 
Il existe des réactions allergiques plus sévères dans des cas extrêmement rares.

 
Ils ont co-construit cette BD :

  • • l’association Les Papillons Blancs de Dunkerque
  • • l’ARS Hauts-de-France

 
Pour en savoir plus, aller sur : www.vaccinationinfoservice.fr