Accueil / Les fiches SantéBD / Urgence, Hôpital / L’anesthésie générale – Les consignes

L’anesthésie générale – Les consignes

Que faire avant une anesthésie générale ? Vous allez avoir une anesthésie générale pour une opération chirurgicale, un soin ou examen douloureux ? Vous vous demandez ce que vous avez le droit de faire et ce que vous ne devez pas faire ? Vous souhaitez expliquer à quelqu’un les consignes de(...)
Lire la suite

Que faire avant une anesthésie générale ?

Vous allez avoir une anesthésie générale pour une opération chirurgicale, un soin ou examen douloureux ? Vous vous demandez ce que vous avez le droit de faire et ce que vous ne devez pas faire ? Vous souhaitez expliquer à quelqu’un les consignes de l’anesthésiste ?

 
Dans cette BD, découvrez comment vous préparer à une anesthésie générale, ce que vous pouvez boire et manger et comment vous laver.

Est-ce que je peux manger avant une anesthésie générale ?

Non, vous ne devez pas manger avant une anesthésie générale, mais aussi avant une anesthésie locorégionale. Vous devez prendre votre dernier repas 6 heures avant l’anesthésie.

 
En effet, si vous vomissez durant l’anesthésie, alors que vous êtes inconscient, il est possible que le reflux finisse dans les bronches. Cela s’appelle l’aspiration et c’est très dangereux. Lorsque l’on est conscient, il y a des mécanismes très efficaces pour éviter l’aspiration, de sorte que le reflux n’atteint pas les bronches. Cependant, durant une anesthésie, ces mécanismes sont désactivés. C’est pour cette raison qu’il est important de respecter les consignes concernant l’alimentation avant une anesthésie, qu’elle soit locorégionale ou générale. Si vous ne respectez pas ces consignes, l’opération peut être annulée.

 
Il arrive qu’une anesthésie doive être réalisée en urgence. Dans ce cas, vous avez peut-être mangé dans les 6 heures avant l’opération. Le médecin anesthésiste-réanimateur prendra des mesures spéciales pour limiter les risques d’aspiration.

Est-ce que je peux boire avant une anesthésie générale ?

Vous pouvez boire jusqu’à 6 heures avant l’anesthésie, sauf les boissons contenant de l’alcool (boissons alcoolisées). Puis, entre 6 heures et 2 heures avant l’anesthésie, vous pouvez boire uniquement les liquides dits « clairs », c’est-à-dire l’eau, le thé, la tisane, le café sucré mais sans lait et le jus de fruits, mais sans pulpe. Vous ne devez pas boire de lait ou du jus de fruits avec pulpe.

 
Vous devez complètement arrêter de boire 2 heures avant l’anesthésie, qu’elle soit générale ou locorégionale.

Est-ce que je peux fumer avant une anesthésie ?

Le tabagisme périopératoire (avant une opération chirurgicale) augmente les risque de complications pré et post-opératoires :

  • • complications durant l’anesthésie notamment des complications respiratoires et cardiovasculaires ;
  • • complications générales, notamment le risque de contracter une infection (virus, bactérie) ;
  • • complications chirurgicales : complication de cicatrice, retard de consolidation osseuse en cas de fracture, etc.

 
Chez l’enfant, il y a aussi un impact à cause du tabagisme passif.

 
Lorsqu’une chirurgie est programmée, il est proposé d’arrêter de fumer. Plus l’on arrête tôt, plus le risque de faire une complication diminue.

Est-ce que je dois arrêter mes médicaments avant une anesthésie ?

Certains traitements médicamenteux doivent être interrompus, d’autres non. Vous ne devez en aucun cas arrêter votre traitement seul car cela peut être dangereux pour votre santé. Vous devez plutôt en parler à votre docteur qui vous indiquera la marche à suivre.

 
La consultation préanesthésique sert notamment à cela. Le médecin anesthésiste-réanimateur vous demande vos traitements en cours : il faut bien lui donner la liste complète. Il pourra alors vous indiquer s’il faut en interrompre certains.

Est-ce que je dois enlever mes lentilles de contact durant l’anesthésie ?

Oui, vous devez enlever vos lentilles de contact durant l’anesthésie.

Est-ce que je dois enlever mes lunettes avant l’anesthésie ?

Oui, vous devez retirer vos lunettes de vue avant l’anesthésie.

Est-ce que je dois enlever mes bijoux ?

Oui, il faut enlever tous vos bijoux avant l’anesthésie, y compris votre alliance.

Est-ce que je dois enlever mes piercings ?

Oui, les piercings doivent être retirés.

Est-ce que je peux porter du vernis le jour de l’intervention ?

Non, porter du vernis est interdit le jour de l’intervention. Pensez à le retirer avant d’arriver à l’hôpital.

Est-ce que je dois faire une prise de sang avant l’anesthésie ?

Il est possible que votre médecin vous demande de réaliser une prise de sang avant l’anesthésie mais cela n’est pas systématique.

Est-ce que je peux me laver les dents avant l’anesthésie ?

Oui, vous pouvez vous laver les dents le jour de votre anesthésie.

Qu’est-ce qu’une opération en ambulatoire ?

Être opéré en ambulatoire signifie que vous ne passez pas la nuit à l’hôpital ou à la clinique. Vous entrez le matin, vous êtes opéré dans la journée et vous rentrez chez vous le soir.

 
Le mode d’hospitalisation en ambulatoire est décidé par votre docteur, en fonction de votre opération. Même si vous deviez être hospitalisé en ambulatoire, votre médecin peut décider de vous demander de rester la nuit à l’hôpital ou à la clinique si votre état le requiert.

Que dois-je emporter pour l’opération ?

Avant de quitter votre domicile pour vous rendre à l’hôpital ou à la clinique, veillez à rassembler plusieurs documents :

  • • vos examens : résultats de prise de sang, compte-rendu d’imagerie médicale (IRM, échographie, scanner, radio, …) ;
  • • vos médicaments.

 
En revanche, ne prenez pas d’objets de valeurs et laissez autant que possible vos bijoux chez vous.

 
Préparez tout cela à l’avance de sorte à ne pas être pressé et à arriver à l’heure à l’hôpital ou à la clinique. Si vous êtes en retard, appelez afin d’informer l’équipe soignante. Des opérations peuvent être annulées si le retard est trop important.

Puis-je venir accompagné le jour de mon opération ?

Oui, vous pouvez venir accompagné le jour de votre opération, par exemple par votre personne de confiance à qui vous avez confié vos directives anticipées. Néanmoins, votre accompagnant ne pourra pas être présent au bloc opératoire.

Comment préparer le retour à domicile après l’anesthésie ?

Il est important de préparer à l’avance le retour à domicile après l’intervention chirurgicale afin de ne pas être pris au dépourvu et d’être dans une situation inconfortable au sortir de l’opération.

 
Aussi, avant l’opération, pensez à :

  • • acheter les médicaments prescrits par votre médecin contre la douleur (médicaments antalgiques ou analgésiques). La prescription a souvent lieu lors de la consultation préopératoire ou préanesthésique. Cela vous permettra d’avoir moins mal directement à l’issue de l’opération.
  • • si vous devez porter des attelles, des béquilles, une poche de glace ou un autre dispositif médical, munissez-vous de la prescription de votre chirurgien pour vous en procurer.
  • • si une infirmière ou un infirmier doit réaliser des pansements à domicile, achetez tout le matériel dont elle aura besoin. Vous cherchez le contact d’une infirmière ou d’un infirmier à domicile ? N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien et à contacter l’infirmière avant l’intervention de sorte à programmer ses premières visites. Elle pourra aussi réaliser les injections de médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

 
Enfin, organisez le retour de l’hôpital ou de la clinique à chez vous. Commandez un taxi avant l’intervention ou bien demandez à un proche de venir vous chercher en voiture.

Quels documents dois-je prendre avant de rentrer chez moi ?

Après l’opération, avant de rentrer chez vous, l’équipe soignante vous donnera :

  • • un arrêt de travail, si nécessaire ;
  • • le compte-rendu d’hospitalisation ;
  • • le compte-rendu opératoire ;
  • • le rendez-vous pour une consultation post-opératoire avec votre chirurgien.

Qu’est-ce que le compte-rendu d’hospitalisation ?

Le compte-rendu d’hospitalisation (CRH), ou courrier de fin d’hospitalisation est remis au patient le jour de sa sortie. Il donne différentes informations : motif de l’hospitalisation, synthèse médicale du séjour, actes, techniques, examens complémentaires et biologiques, traitements médicamenteux, suites à donner, antécédents, événements indésirables dont allergies, mode de vie, histoire de la maladie. Le compte-rendu d’hospitalisation est un élément essentiel du dossier médical.

 
Si le patient dispose d’un Dossier Médical Partagé (DMP), il pourra y retrouver son compte-rendu d’hospitalisation.

Qu’est-ce que la consultation préanesthésique ?

On parle aussi de consultation préopératoire. La consultation préanesthésique est réalisée par un médecin anesthésiste-réanimateur et est inscrite dans le dossier médical (ou le Dossier Médical Partagé si le patient en a un). C’est un acte médical.

 
Elle permet d’évaluer l’état de santé du patient, de lui prescrire des examens complémentaires s’ils sont utiles (prise de sang, scanner, IRM, radio, etc.) ou encore des consultations avec des médecins spécialistes s’il est nécessaire d’évaluer plus précisément un risque chez le patient (cardiologue, pneumologue, gynécologue, etc.).

Qu’est-ce que la visite préanesthésique ?

La visite préanesthésique est différente de la consultation préanesthésique (ou préopératoire). La visite préanesthésique n’est pas obligatoire alors que la consultation préanesthésique l’est. L’une ne se substitue pas à l’autre.

 
La visite préanesthésique est réalisée par un médecin anesthésiste-réanimateur dans les heures précédant l’intervention et c’est un acte médical. Si le docteur rencontré lors de la consultation préanesthésique avait prescrit des examens complémentaires ou que des comptes-rendus de consultations avec des médecins spécialistes étaient attendus, cette visite est l’occasion de les étudier. Le protocole d’anesthésie peut alors être modifié en fonction de ces nouvelles informations. Les modalités de l’opération et de l’anesthésie peuvent être rappelées.

 
Par ailleurs, le médecin anesthésiste-réanimateur qui effectue la consultation préanesthésique n’est pas forcément celui qui réalise la visite préanesthésique. Le patient doit donner son consentement libre et éclairé.

 
Ils ont co-construit cette BD :

  • • La Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR)