L’audition – La santé de mes oreilles

1. Je personnalise la BD :
Médecin :
Patient :
  • Choix patient fille
    Fille
  • Choix patient garçon
    Garçon
  • Choix patient femme
    Femme
  • Choix patient homme
    Homme
Particularités :
  • Choix particularité fauteuil roulant
    Moteur
2. Je découvre le contenu de la BD :
Pour en savoir plus...
L’audition – La santé de mes oreilles Vous voulez comprendre ou expliquer à un proche comment fonctionnent les oreilles et l’audition ? Vous vous demandez ce qui abîme nos oreilles et comment prévenir l’apparition d’une surdité ? Vous accompagnez un proche chez un médecin...
Je lis la suite →

Ces bandes dessinées pourraient vous intéresser...


L’audition – Je protège mes oreilles du bruit

Bien bouger – pour prendre soin de ma santé

La prévention du cancer

Mieux manger – pour prendre soin de ma santé

A.P.A. – Activité Physique Adaptée

Retour aux spécialités des bandes dessinées

L’audition – La santé de mes oreilles

Vous voulez comprendre ou expliquer à un proche comment fonctionnent les oreilles et l’audition ? Vous vous demandez ce qui abîme nos oreilles et comment prévenir l’apparition d’une surdité ? Vous accompagnez un proche chez un médecin ORL et vous souhaitez lui expliquer comment cela va se passer ? Dans cette BD, découvrez ce qu’est l’audition, comment prendre soin de ses oreilles et quand consulter un médecin ORL.

Qu’est-ce que l’audition ?

L’audition désigne la perception des sons. On peut aussi parler de l’ouïe qui désigne l’un de nos 5 sens, les autres étant l’odorat, le toucher, le goût et la vue. L’oreille est l’organe qui nous permet d’entendre les sons.

Comment fonctionnent les oreilles ?

Il y a une partie visible des oreilles, de part et d’autre de notre tête, et une partie invisible, à l’intérieur de la tête. Chacune de nos deux oreilles est constituée de 3 parties : oreille externe, oreille moyenne et oreille interne. L’oreille externe capte les sons de notre environnement, l’oreille moyenne augmente l’intensité des ondes sonores et les transforme en vibrations mécaniques, et l’oreille interne transmet ces vibrations au cerveau. Celui-ci est capable d’identifier les sons : quelqu’un qui parle, le bruit d’une voiture, le chant d’un oiseau, de la musique… 

Qu’est-ce que le pavillon ?

Le pavillon est la partie que l’on peut voir de l’oreille, à l’extérieur de la tête. On parle d’auricule.

Qu’est-ce que le tympan ?

Le tympan est la membrane qui sépare l’oreille externe et l’oreille moyenne. Il reçoit les vibrations des sons en provenance du conduit auditif externe et les transmet à une chaîne d’os qui va amplifier la vibration. On peut voir le tympan à l’œil nu grâce à un appareil appelé otoscope.

Qu’est-ce que le conduit auditif externe ?

Le conduit auditif externe est aussi appelé canal auriculaire ou méat acoustique externe. C’est le canal entre le pavillon de l’oreille et le tympan. Il mesure environ 25 mm de long et fait 8 à 10 mm de diamètre. Les sons entrent dans l’oreille par le conduit auditif externe.

Qu’est-ce que la cochlée ?

Le mot « cochlée » vient du latin cochlea qui signifie « escargot », du fait de la ressemblance entre l’organe et l’animal. On parle aussi d’organe de Corti. La cochlée est située dans l’oreille interne et, grâce aux petits cils à la surface de ses cellules, elle capte les fréquences des sons et produit des messages nerveux transmis au cerveau. Les bruits trop forts abîment, voire détruisent, ces cellules ciliées de manière irréversible. Le nombre de cellules ciliées diminue aussi naturellement avec l’âge.

Qu’est-ce qui abîme mes oreilles ?

Certains bruits abîment les oreilles, tout comme certaines maladies, par exemple les infections des oreilles à répétition.

Pourquoi est-ce que certains bruits sont dangereux pour mes oreilles ?

Certains bruits sont dangereux pour les oreilles car ils sont trop forts : c’est le niveau sonore qui pose problème. Ce dernier est mesuré en décibels, que l’on écrit dB :
  • • jusqu’à 80 dB, il n’y a pas de risque pour l’oreille, peu importe la durée d’exposition. Par exemple : une personne qui chuchote, qui parle ou qui crie, le bruit d’un lave-linge… ;
  • • de 80 à 90 dB, les risques restent limités, à moins que l’exposition soit de longue durée. Par exemple : de la musique diffusée via des écouteurs dans les oreilles, le bruit dans une cour de récréation… ;
  • • de 90 à 115 dB, il y a un risque pour l’oreille. Par exemple : le bruit d’une perceuse, d’un marteau-piqueur, dans un bar ou à un concert… ;
  • • au-delà de 115 dB, même des bruits très courts ont des conséquences irréversibles sur les oreilles. Par exemple : une explosion, une sirène d’alarme…

Pourquoi est-ce que j’entends moins bien ?

On peut entendre moins bien pour plusieurs raisons. Cela peut être à cause du cérumen, une sorte de cire, qui bouche le conduit auditif. Vous pouvez aller voir un médecin ORL pour retirer ce cérumen. Les personnes âgées entendent aussi moins bien car l’audition baisse avec l’avancée en âge. Enfin, certaines personnes naissent sourdes ou malentendantes.

Qu’est-ce que la surdité ?

La surdité désigne le fait d’entendre moins bien ou plus du tout. On parle aussi d’hypoacousie ou de baisse de l’audition. Elle peut être temporaire ou irréversible. On définit 4 niveaux de surdité calculés en décibels de perte auditive : surdité légère, moyenne, sévère et profonde. Il existe les surdités de transmission et les surdités de perception, selon la partie de l’oreille touchée et le mécanisme de survenue. Lorsque la baisse de l’audition est liée à l’âge, on parle de presbyacousie. Il s’agit alors d’un vieillissement normal de l’oreille.

Quelles sont les conséquences de la surdité ?

Lorsqu’on entend moins bien, on a des difficultés à communiquer avec ses proches et au travail et on comprend moins bien ce que l’on nous dit. Cela peut entraîner une fatigue, un énervement voire un isolement. La surdité est également un facteur de risque de démence comme la maladie d’Alzheimer.

Comment savoir si j’ai des problèmes d’audition ?

Il existe des signes d’alerte que vous entendez moins bien :
  • • vous devez monter le son de la télévision ou de la musique ;
  • • vous faites souvent répéter ;
  • • vous comprenez mal lorsque plusieurs personnes parlent ;
  • • vos proches vous disent souvent que vous parlez trop fort ;
  • • vous entendez mal la sonnette de la maison ou la sonnerie de votre téléphone ;
  • • vous avez des bourdonnements ou des sifflements dans les oreilles.

Qu’est-ce que l’hyperacousie ?

L’hyperacousie, c’est lorsqu’on entend les sons plus forts qu’ils ne sont en réalité. Les sons deviennent alors peu supportables, ne serait-ce que mettre la table par exemple. 

Quel est le médecin qui soigne mes oreilles ?

Le médecin spécialiste des oreilles est l’ORL pour Oto-Rhino-Laryngologiste. Il s’occupe de toute la sphère ORL, c’est-à-dire non seulement des oreilles, mais aussi de la gorge, du cou, du nez, des sinus et des glandes salivaires. Il s’intéresse aux problèmes d’audition, de voix, de respiration, d’odorat, de goût et d’équilibre.

Quand consulter mon médecin pour mes oreilles ?

Vous devez prendre rendez-vous avec votre médecin pour vos oreilles si vous entendez moins bien, si vous avez mal à une ou aux deux oreilles (otalgie), si vos oreilles coulent, si vous avez des otites à répétition, des acouphènes... Vous devez aller aux urgences si vous devenez sourd tout d’un coup, si vous avez des vertiges avec des sifflements ou des bourdonnements depuis plus de 12 heures.

En quoi consiste un bilan auditif ?

Le bilan auditif a pour but de détecter et d’évaluer une surdité. Il est pratiqué quotidiennement par les médecins ORL et ne présente aucune difficulté. Au cours d’un bilan auditif, le médecin ORL procède par étapes :
  • • l’examen des tympans, aussi appelé otoscopie, à l’aide d’un otoscope. Cela permet au médecin d’observer si un bouchon de cérumen obstrue le conduit auditif, s’il y a une anomalie du tympan (perforation, rétractation, inflammation), s’il y a une otite ou d’autres maladies de l’oreille ;
  • • des examens complémentaires utiles pour mesurer la diminution de l’audition :
    • ◦ une audiométrie auditive. Il s’agit d’évaluer le plus petit son qui peut être perçu par une personne ;
    • ◦ une impédancemétrie ou tympanogramme. Cet examen vise à évaluer l’élasticité du tympan ;
    • ◦ une audiométrie vocale. Le but est de tester le niveau de compréhension et d’articulation des mots ;
    • ◦ une audiométrie comportementale pour les enfants. L’objectif est d’étudier le comportement de l’enfant lorsqu’il y a des sons.
D’autres examens sont parfois réalisés : examens vestibulaires et potentiels évoqués vestibulaires myogéniques, vidéonystagmographie, examen vidéo-oculographique, scanner de la base du crâne, IRM

Qu’est-ce qu’un otoscope ?

Un otoscope est un instrument médical utile pour visualiser le conduit auditif externe et le tympan grâce à une lentille grossissante. Il est majoritairement utilisé par les médecins généralistes et permet de diagnostiquer une otite.

Est-ce que mes oreilles peuvent être malades ?

Oui, vos oreilles peuvent être malades. Parmi les principales maladies des oreilles, on trouve l’otite, la perforation du tympan, les acouphènes, l’hyperacousie, l’otospongiose, le neurinome de l’acoustique, les troubles vestibulaires…

Que faire en cas d’otite ?

L’otite est une maladie très courante de l’oreille caractérisée par une infection ou une inflammation de l’oreille. Les enfants sont particulièrement sujets aux otites, mais les adultes peuvent aussi en souffrir. Souvent, le traitement consiste en des antibiotiques et des antalgiques contre la douleur.

Que faire en cas de perforation du tympan ?

La perforation du tympan provoque une douleur forte et soudaine, parfois accompagnée de sang qui s’écoule de l’oreille, d’un bruit dans l’oreille et d’une perte auditive. Elle est due à des lésions de l’oreille moyenne ou à une otite de l’oreille moyenne (otite moyenne). La perforation du tympan guérit souvent spontanément, mais il est parfois nécessaire de réparer le tympan par voie chirurgicale.
Ce support a été co-construit avec la Fondation Pour l'Audition, l'association Unanimes, la fédération SurdiFrance et plusieurs professionnels de santé spécialistes de l'audition. Elle a reçu le soutien de la Fondation Pour l’Audition et de la Fondation Handicap Malakoff Humanis.