Accueil / Les fiches SantéBD / Urgence, Hôpital / Les points de suture – Fermer une plaie

Les points de suture – Fermer une plaie

Qu’est-ce que les points de suture ? Vous vous êtes fait mal et vous avez une plaie ouverte ? Votre médecin doit vous faire des points de suture pour fermer la plaie ? Vous accompagnez quelqu’un, adulte ou enfant, chez le docteur ou aux urgences pour faire des points de suture ? Vous cherchez (...)
Pour en savoir plus

Qu’est-ce que les points de suture ?

Vous vous êtes fait mal et vous avez une plaie ouverte ? Votre médecin doit vous faire des points de suture pour fermer la plaie ? Vous accompagnez quelqu’un, adulte ou enfant, chez le docteur ou aux urgences pour faire des points de suture ? Vous cherchez à la rassurer ?

 
Dans cette BD, découvrez comment le médecin fait les points de suture et quels sont les autres moyens pour fermer une plaie comme le strip, les agrafes ou la colle.

Pourquoi fait-on des points de suture ?

On suture une plaie pour favoriser sa cicatrisation. Les plaies superficielles dont la coupure est très peu profonde ne nécessitent généralement pas de points de suture. Il suffit de bien nettoyer la plaie et de poser un pansement.

 
En revanche, les plaies plus larges et plus profondes peuvent nécessiter des points de suture.

Qu’est-ce que suturer une plaie ?

Suturer une plaie consiste à rapprocher et à lier les 2 bords à l’aide de fils (c’est-à-dire en cousant ces 2 bords) ou à l’aide d’agrafes, de colle, de strip.

Où puis-je avoir des points de suture ?

Vous pouvez avoir des points de suture à l’hôpital, dans une clinique, chez le docteur ou chez vous si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer.

Que fait-on avant de suturer une plaie ?

Avant de suturer une plaie, le médecin réalise une anamnèse (interrogatoire) :

  • • à quelle heure a eu lieu l’accident à l’origine de la plaie ?
  • • comment s’est déroulé l’accident ? Avec quel objet ?
  • • le vaccin antitétanique est-il à jour ? Ce vaccin est obligatoire.

 
Parfois, on prend des photos de la plaie que l’on place dans le dossier médical ou le Dossier Médical Partagé (DMP) si le patient en a un.

 
Une fois que la plaie est nettoyée, le médecin l’inspecte. Une fois qu’elle est suturée, il peut demander des examens complémentaires (imagerie médicale comme une radio, un scanner ou une IRM ou encore une prise de sang pour évaluer la présence de lésions associées (fracture, luxation, etc.).

Quels sont les niveaux de gravité d’une plaie ?

On recense 5 niveaux de gravité d’une plaie :

  • • niveau 1. L’urgence est vitale (hémorragique, respiratoire, hémodynamique ou neurologique).
  • • niveau 2. L’urgence est forte avec un saignement actif de la plaie ou une plaie délabrante.
  • • niveau 3. L’urgence est moyenne pour les plaies larges, complexes, souillées et les plaies de la main.
  • • niveau 4. L’urgence est faible pour les plaies superficielles, mises à part les plaies de la main.
  • • niveau 5. La plaie ne présente pas de caractère d’urgence.

Comment fait-on des points de suture ?

Si vous avez des points de suture chez le docteur, il vous accueille et vous vous installez confortablement sur un lit ou sur une table d’examen. La personne qui vous accompagne peut rester avec vous.

 
Le médecin nettoie la plaie et fait une piqûre anesthésiante. Il prend aussi toutes les précautions d’asepsie (gants, masque, lunettes, etc.). Il pose un champ stérile (un petit drap avec un trou au milieu) pour que tout soit propre autour de la plaie.

 
Le docteur referme la plaie avec une aiguille et du fil spécial. Il existe différents points et différents fils en fonction de la nature de votre plaie.

 
Après, le médecin peut mettre un pansement.

Quelles sont les différentes manières de suturer une plaie avec des fils ?

Au-delà du matériel utilisé, il existe une multitude d’approches pour suturer une plaie avec du fil : suture sur bourdonnet, suture intradermique, suture inversée, suture en bourse, suture inversante, suture primitive, suture à bords affrontés, suture de rapprochement, suture primitive retardée, suture secondaire…

Comment ne pas avoir mal lorsque l’on fait des points de suture ?

L’évaluation de la douleur doit être systématique, par exemple avec une échelle d’évaluation adaptée à l’âge. Il faut également s’adapter si le patient ne parle pas le français ou s’il est atteint de démence.

 
Il existe plusieurs moyens d’anesthésier une plaie :

  • • anesthésie locale (AL) ;
  • • anesthésie locorégionale (ALR).

 
Il existe aussi des approches non médicamenteuses.

Qu’est-ce que le MEOPA ?

Le MEOPA n’est pas anesthésiant. C’est un gaz à inhaler qui réduit l’anxiété et la douleur, mais l’on reste complètement conscient. On dit qu’il est anxiolytique et analgésique.

Le MEOPA peut être donné aux enfants et aux adultes. Il est particulièrement utilisé lorsque l’on va chez le dentiste (carie, détartrage, couronne, etc.). Il peut aussi être utilisé lors d’une ponction lombaire par exemple.

Que faire après avoir eu des points de suture ?

Tout dépend de la suture dont vous avez bénéficié et de la gravité de votre plaie. Le soignant qui vous a pris en charge doit vous expliquer comment prendre soin de votre plaie.

 
Souvent, il ne faut ni toucher ni mouiller la plaie, notamment si vous avez un pansement. Une infirmière peut se rendre à votre domicile pour changer votre pansement, autrement cela peut être votre rôle de le changer.

 
Si vous avez une plaie grave, il faudra revenir chez le médecin pour surveillance dans les 48 à 72 heures.

Comment enlever les fils des points de suture ?

Certains fils se résorbent seuls, généralement au bout de 10 jours. D’autres doivent être enlevés par un docteur ou une infirmière. Le délai avant l’ablation des points de suture dépend de la localisation de la plaie.

Qu’est-ce qu’un strip ?

Les strips (de type Steri-strip) sont comme du scotch pour la peau. Le médecin colle les bandes adhésives pour rapprocher les deux bords de la plaie.

Qu’est-ce que la colle pour fermer une plaie ?

Il existe des colles pour la peau toutes aussi efficaces que les points de suture et qui ont l’avantage d’être moins douloureuses et plus rapides. La colle ne peut être utilisée que sur les plaies franches, peu larges, peu profondes et non souillées.

Comment mettre des agrafes pour fermer une plaie ?

Il est possible de poser des agrafes chez l’adulte et l’enfant, avec une machine spéciale, à l’exception des plaies sur le visage, le cou, les mains et les pieds.

Quelles sont les complications pour une plaie aiguë ?

Présenter une plaie aiguë présente plusieurs risques de complications :

  • • un risque vital. La plaie peut en elle-même engager le pronostic vital de la personne. Il y a alors urgence à agir.
  • • un risque infectieux. La peau est une barrière contre les agents pathogènes : bactérie, virus, parasite, champignon, etc. Elle nous protège des infections tout comme le reste du système immunitaire. En cas de plaie, la pénétration de germes peut provoquer une infection locale ou généralisée (septicémie ou sepsis). Lors de la prise en charge d’une plaie, il est crucial de réduire au minimum le risque infectieux en réunissant les conditions d’asepsie. Par exemple, la personne qui va réaliser les points de suture doit se laver les mains et se frictionner les mains (propres) avec du gel hydro-alcoolique. Elle doit aussi utiliser des éléments de protection individuels (EPI) comme un masque chirurgical, des lunettes et des gants. Enfin, il faudra laver la plaie consciencieusement avant de la suturer.
  • • un risque fonctionnel. Une mauvaise cicatrisation peut impacter la fonction de la zone concernée, comme réduire l’amplitude du mouvement par exemple.
  • • un risque esthétique. Une plaie non ou mal suturée peut laisser des traces inesthétiques.
  • • un risque de non-cicatrisation. En l’absence de points de suture, certaines plaies ne cicatrisent pas.

Comment laver une plaie ?

Le lavage de la plaie permet de drainer les corps étrangers, le sang qui a coagulé et les tissus qui ont commencé à être détruits (nécrose). Un lavage rigoureux a pour but de limiter le risque d’infection.

 
La personne peut aller à la douche si son état le permet, afin de laver toute la zone, mais il n’est pas recommandé de laisser tremper la plaie. Toute plaie peut être lavée avec de l’eau et du savon. Il est possible d’utiliser du lubrifiant comme de la vaseline pour écarter les poils ou les cheveux de la plaie et ainsi la nettoyer correctement.

 
On peut ensuite utiliser un médicament antiseptique. Ils sont recommandés en cas d’acte invasif sur une peau nettoyée ainsi que sur les plaies à risque infectieux élevé et sur avis médical si la plaie date de plus de 24 heures. Certains antiseptiques sont contre-indiqués ou leur usage doit être limité chez les enfants.

 
Il ne faut pas mélanger deux antiseptiques différents. Ils s’utilisent de la zone la plus propre vers la zone la plus sale.

Dois-je prendre des antibiotiques en cas de suture d’une plaie ?

L’usage d’antibiotiques en prévention du risque infectieux ne doit pas être systématique, mais répondre à l’un des cas de figure suivants :

  • • signes cliniques d’une infection locale ou générale ;
  • • délai de prise en charge supérieur à 24 heures ;
  • • pénétration d’une bactérie de façon profonde ou importante ;
  • • accès difficile pour laver efficacement la plaie (l’orifice d’entrée est trop étroit par exemple)
  • • le terrain immunitaire du patient est à risque ;
  • • le parage réalisé n’est pas satisfaisant. Le parage consiste à retirer les tissus nécrosés (morts), endommagés ou infectés afin de favoriser les capacités de guérison des tissus sains.