L’Activité Physique Adaptée – pour être plus en forme

Pour en savoir plus...
Qu’est-ce que l’Activité Physique Adaptée (APA) ? Pratiquer une activité physique est essentiel pour préserver sa santé ! Selon son âge, ses difficultés et ses goûts, il est possible de trouver une activité physique ou sportive qui nous correspond : seul ou en groupe, en intérieur ou...
Je lis la suite →

Autres Bandes Dessinées qui pourraient vous intéresser...


Le cannabis et ma santé

Le tabac et ma santé

L’alcool et ma santé

La prévention du cancer

Retour aux spécialités des bandes dessinées

Qu’est-ce que l’Activité Physique Adaptée (APA) ?

Pratiquer une activité physique est essentiel pour préserver sa santé ! Selon son âge, ses difficultés et ses goûts, il est possible de trouver une activité physique ou sportive qui nous correspond : seul ou en groupe, en intérieur ou en extérieur. Dans cette BD, découvrez l’Activité Physique Adaptée et en quoi elle est particulièrement pertinente pour les personnes vivant avec une pathologie chronique ou non, un handicap (sensoriel, cognitif, moteur, psychique ou intellectuel) ou pour les personnes âgées.

L’Activité Physique Adaptée, c’est quoi ?

L’Activité Physique Adaptée, ou APA, désigne « tout mouvement corporel produit par les muscles qui requiert une dépense d’énergie – ce qui comprend les mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs ». L’APA est particulièrement pertinente pour les personnes âgées atteintes d’une pathologie chronique, grave ou invalidante, et pour les personnes en situation de handicap (sensoriel, cognitif, moteur, psychique ou intellectuel). Le terme APA naît au Québec en 1970 et appartient aux domaines du sport et de la santé.

Quelles sont les différentes Activités Physiques Adaptées ?

Il existe une multitude d’Activités Physiques Adaptées :
  • • la marche ;
  • • la marche nordique ;
  • • la gym douce ;
  • • le renforcement musculaire ;
  • • la natation ;
  • • le jogging ;
  • • le vélo, le vélo en tandem ;
  • • le vélo en piscine et l’aquagym ;
  • • le yoga ;
  • • le Qi Gong ;
  • • la danse ;
  • • les jeux de ballons ou de balles ;
  • • le tir à l’arc ;
  • • le boccia.

Qui peut faire de l’Activité Physique Adaptée ?

Tout le monde peut faire de l’Activité Physique Adaptée, enfants comme adultes ! Si elle est prescrite par le médecin, elle concerne les personnes qui ont une Affection Longue Durée, soit 30 pathologies chroniques (diabète de type 1 et 2, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, paraplégie, mucoviscidose, sclérose en plaques, tuberculose…). Elle est aussi utile pour les personnes atteintes d’arthrose, d’arthrite, d’ostéoporose, d’hypertension artérielle, d’obésité, d’hypercholestérolémie, de dépression, d’anxiété… Enfin, elle est dédiée aux personnes en situation de handicap :
  • • autisme ou Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) ou Trouble du Neurodéveloppement (TND) ou Trouble Envahissant du Développement (TED) ;
  • • déficience intellectuelle ou handicap mental ;
  • • polyhandicap ;
  • • aphasie ;
  • • troubles dys : dysphasie, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité, troubles du développement des processus mnésiques ;
  • • handicap psychique : troubles bipolaires, troubles dépressifs, schizophrénie, paranoïa, nvroses obsessionnelles, burn-out) ;
  • • handicap sensoriel : déficience visuelle, auditive… ;
  • • handicap moteur : trouble de la dextérité, paralysie, Infirmité Motrice Cérébrale.

À quoi sert l’Activité Physique Adaptée ?

L’Activité Physique Adaptée, de même que le sport et l’activité physique en général, offre de nombreux bienfaits. C’est une véritable thérapeutique. Elle permet :
  • • de mieux vivre avec une maladie chronique, ses traitements et leurs effets secondaires (c’est le cas pour les traitements de chimiothérapie utilisés dans les cancers : l’APA améliore la qualité de vie, l’état mental et physique des patients et diminue leur fatigue) ;
  • • de prévenir le risque de rechute (récidive) d’une maladie (par exemple, les études montrent que l’APA diminue la mortalité et le risque de récidive du cancer du sein et du cancer du côlon) ;
  • • d’éviter et de retarder les complications de certaines maladies chroniques comme le diabète.
Plus précisément, l’APA a de nombreux effets positifs sur le corps :
  • • améliorer ou maintenir la fonction cardiaque (rythme cardiaque et pression artérielle) et respiratoire ;
  • • renforcer les os ;
  • • augmenter la masse musculaire et diminuer la masse graisseuse ;
  • • réguler le cholestérol ;
  • • réduire le risque d’hypotension orthostatique ;
  • • améliorer la souplesse, la flexibilité, l’agilité, l’équilibre et la mobilité ;
  • • mieux dormir et diminuer les insomnies ;
  • • perdre du poids ou en gagner.
L’APA agit aussi sur un plan psychologique et social, car elle est utile pour :
  • • se sentir moins seul, nouer des relations et favoriser l’insertion sociale ;
  • • avoir davantage confiance en soi et être plus autonome ;
  • • donner de l’énergie et de la bonne humeur ;
  • • réduire le stress.
L’APA permet de lutter contre la sédentarité qui est un facteur de risque de nombreuses maladies : surpoids, obésité, maladies cardiovasculaires, diabète, hypertension artérielle. On estime que la sédentarité est responsable/à l’origine d’un décès sur 10 dans le monde.

Qu’est-ce que la sédentarité ?

Être sédentaire, c’est ne pas bouger, ou très peu, en position allongée, assise ou debout ! Cela correspond aux situations comme :
  • • se déplacer en voiture ;
  • • être assis pour lire, écrire, travailler, étudier ou être devant un ordinateur ;
  • • regarder un événement sportif ou culturel ;
  • • être statique dans une file d’attente ;
  • • être allongé pour lire ou regarder la télévision.
La sédentarité présente des dangers pour la santé, car elle augmente le risque de développer certaines maladies.

Qui me prescrit de l’Activité Physique Adaptée ?

Votre médecin, par exemple votre médecin généraliste, peut vous prescrire de l’Activité Physique Adaptée. Cela date de la loi de modernisation de notre système de santé de 2016. L’Activité Physique Adaptée est le plus souvent prescrite en parallèle d’autres traitements comme des médicaments.

Qu’est-ce que le sport sur ordonnance ?

Le sport sur ordonnance désigne une Activité Physique Adaptée prescrite par le médecin.

Comment choisir mon Activité Physique Adaptée ?

Le plus important est de choisir une APA qui vous plaise. Demandez-vous si vous souhaitez pratiquer seul ou en groupe, en extérieur, à l’intérieur ou dans l’eau... Votre médecin pourra aussi vous être de bon conseil et vous guidera en fonction de votre situation médicale, de votre âge, de votre maladie, de votre morphologie, de vos aptitudes sociales et physique, de vos goûts… Si un objectif de santé est recherché, il faut choisir l’APA qui peut y répondre :
  • • mobilité globale ou fine ;
  • • mémorisation ;
  • • équilibre ;
  • • coordination ;
  • • rythme ;
  • • communication (verbale et non verbale) ;
  • • réflexe ;
  • • repérage dans l’espace ;
  • • traitement de l’information.

Comment connaître les possibilités d’APA près de chez moi ?

Pour connaître les possibilités d’Activité Physique Adaptée proches de chez vous, tournez-vous vers l’Agence Régionale de Santé de votre région, la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRDJSCS), le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) local ou encore l’association Siel Bleu.

L’Activité Physique Adaptée se pratique-t-elle seule ou en groupe ?

L’APA peut se pratiquer seul ou en groupe, selon ce que vous préférez !

Où puis-je faire de l’Activité Physique Adaptée ?

Vous pouvez faire de l’APA dans beaucoup de lieux : un hôpital, une clinique, un centre de rééducation, une maison de retraite, un établissement pour personnes handicapées, un foyer de vie… mais aussi dans un club de sport, une association ou un centre social. Vous pouvez aussi pratiquer dans la nature !

L’APA est-elle réservée aux personnes handicapées ?

Non, l’APA n’est pas réservée uniquement aux personnes handicapées, mais elle est particulièrement pertinente pour ces personnes ayant des besoins et des difficultés spécifiques.

Quelles maladies chroniques sont concernées par l’APA ?

Un grand nombre de maladies chroniques sont concernées par l’APA : les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer, les démences... Si l’Activité Physique Adaptée est prescrite par le médecin, on parle alors de sport sur ordonnance et la pathologie doit appartenir à la liste des Affections Longues Durées (ALD).

Qui anime les séances d’Activité Physique Adaptée ?

L’Activité Physique Adaptée est animée par un professionnel de santé (kinésithérapeute, ergothérapeute ou psychomotricien) ou un professionnel du sport dûment formé (enseignant en éducation physique adaptée ou éducateur sportif spécialisé).

Quelle différence entre activité physique et Activité Physique Adaptée ?

L’activité physique désigne les activités impliquant du mouvement :
  • • la marche ;
  • • le vélo ;
  • • la randonnée ;
  • • le jogging ;
  • • la corde à sauter ;
  • • l’aérobic, la musculation, le renforcement musculaire ;
  • • la natation ;
  • • les sports de combat ;
  • • les sports de balle ;
mais aussi :
  • • le ménage : laver la vaisselle, faire la poussière, repasser, passer l’aspirateur, nettoyer les carreaux ;
  • • le jardinage : arroser le jardin, bêcher, ramasser les feuilles ;
  • • le bricolage.

Quelle différence entre sport et Activité Physique Adaptée ?

Le sport, ou activité sportive, est régi par des règles et des objectifs. Par exemple le triathlon, le badminton, le tennis de table, le volleyball, le football, l’escrime…

Quelle différence entre exercice physique et Activité Physique Adaptée ?

L’exercice physique est un type d’activité physique qui a pour but de maintenir ou améliorer sa santé. À la différence du sport, l’exercice physique n’est pas encadré par des règles et n’a pas d’objectif.

Qu’est-ce que le handisport ?

Il s’agit d’un sport dont les règles ont été adaptées afin qu’il puisse être pratiqué par des personnes en situation de handicap moteur, sensoriel, cognitif, psychique ou intellectuel. Certains sports ont même été créés spécialement pour les personnes vivant avec un handicap et n’existent pas chez les personnes valides. Parmi les handisports, on trouve :
  • • le basketball ;
  • • le tir à l’arc ;
  • • l’athlétisme ;
  • • l’aviron ;
  • • l’équitation ;
  • • la danse en fauteuil roulant ;
  • • le ski nautique ;
  • • le tennis de table;
  • • le volleyball assis ;
  • • le torball ;
  • • le curling.
Ils ont co-construit cette BD :
  • • l’ARS Ile-de-France
  • • l’association Aller plus haut, adhérente de l’Udapei 74
  • • l’association Siel Bleu